Un détenu à Tarragone pour le vol de 600 mètres de câble qui a provoqué la suspension de toute la ligne AVE entre Madrid et la Catalogne

Quelques heures avant qu’une panne dans un train Ouigo n’ait laissé 870 passagers bloqués

Câbles coupés dans l'un des v
Couper les câbles sur l’une des voies ferrées.MME
  • Transport Une panne dans un train Ouigo laisse 960 passagers bloqués pendant plus de trois heures sur la ligne Barcelone-Madrid

Les Mossos d’Esquadra ont détenu dans Santa Oliva (Tarragone) à un jeune de 19 ans lié au vol de câble ce matin qui a provoqué l’interruption de la ligne à grande vitesse entre Madrid Oui Catalogne.

Des sources policières soulignent que le suspect a été surpris en train de voler le câblage alors qu’il traversait Santa Oliva et a résisté à son arrestation. Le jeune homme est accusé de crimes de vol avec force, de ravages et de résistance et de désobéissance aux forces de l’ordre.

Les Mossos, qui ont récupéré une partie du matériel volé, n’excluent pas qu’il fasse partie d’un groupe organisé qui se consacre au vol de ce type de matériel pour le revendre plus cher plus tard, ils continuent donc à enquêter et d’autres arrestations ne sont pas exclu. En ce sens, les agents estiment que les actes de sabotage de la ligne AVE sont liés à ce délit de vol et n’auraient aucune composante de vandalisme.

Les événements signalés se sont produits à l’aube, avec le vol de 600 mètres de câble à fibre optique et de signalisation qui a provoqué la suspension de la circulation dans le ligne à grande vitesse entre Madrid et la Catalogne. Vers 02h30, communications, signalisation, systèmes de télécommande d’alimentation, détecteurs de chute d’objets et autres dispositifs de sécurité entre L’Arbo Oui Figueras-Vilafant.

Techniciens de Adif Ils se sont rendus en différents points du parcours et ont détecté diverses coupures de câble à fibre optique sur les deux voies sur un tronçon d’environ 200 mètres autour du point kilométrique 545, entre L’Arbo et La ville de Montorns.

Adif a communiqué aux sociétés exploitantes, Voyageurs Renfe Oui Ouigola suspension du trafic ferroviaire entre les gares Camp de Tarragone et Figueras-Vilafant. De leur côté, les opérateurs ont transféré à l’Adif la suppression du service sur l’ensemble de la Ligne à Grande Vitesse.

De plus, il a mobilisé plusieurs équipes techniques de télécommunications et de signalisation pour accélérer la mise en service de la ligne, compte tenu de la gravité des dommages causés et des tâches complexes de remplacement des installations endommagées. La première prévision est que la circulation pourra reprendre progressivement d’ici le milieu de matinée.

Pour le moment, Renfe a activé un train spécial qui est parti à 8h57 ce lundi de la gare de Madrid Puerta de Atocha à Camp de Tarragone pour les voyageurs à destination de Calatayud, Saragosse, Lérida Oui Camp de Tarragone.

Ouigo
Image de stock de deux trains Ouigo.Ange Navarrete

Cette suspension des trains intervient quelques heures après qu’une panne d’un train Ouigo a laissé près d’un millier de passagers bloqués pendant plus de trois heures entre les villes de Ariza (Saragosse) et Medinaceli (Soria)sur la ligne Barcelone-Madrid.

Adif a confirmé qu’à 00h10 un train de la compagnie Ouigo a été arrêté entre Ariza et Medinaceli. Le train est parti de Barcelone à 20h38 et aurait dû arriver à Madrid à 23h30.

Ouigo a expliqué que son train a été arrêté sur les voies en raison d’une panne technique de son train. Vers 01h00, la compagnie a décroché l’un des trains pour partir vers Madrid. Plus tard, un autre train est arrivé pour transférer les passagers qui n’avaient pas pu partir.

Le premier des trains qui est parti pour Madrid a reculé de quelques kilomètres, plus précisément vers la ville de Calatayudoù il a ensuite entamé la marche vers la capitale.

Les passagers du second des trains ont pu poursuivre leur voyage vers 3 heures du matin, quand Ouigo a affrété un autre de ses véhicules, transférant les personnes d’un train à l’autre.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux voyageurs ont partagé des vidéos de l’incident et ont signalé être restés debout pendant des heures. Dans les images, vous pouvez voir comment certains d’entre eux descendent d’un train et montent dans un autre.

En juin dernier, Ouigo a connu un autre épisode similaire, lorsqu’un de ses trains a subi une panne technique et a laissé ses passagers bloqués pendant plus de trois heures.

★★★★★