MALMÖ,
SUÈDE — Le volume des ventes mondiales d'Oatly Group AB a augmenté au premier trimestre 2024, ce qui, combiné à une forte réduction des dépenses, a été chaleureusement accueilli par la communauté des investisseurs. Alors que la société continue de fonctionner à perte, l'amélioration de sa situation financière a entraîné une hausse du cours de l'action de la société, bien qu'à partir d'un niveau très déprimé par rapport au prix de son introduction en bourse il y a trois ans.

Oatly au cours du trimestre clos le 31 mars a subi une perte de 45,8 millions de dollars, soit une perte de 39 % inférieure aux 75,6 millions de dollars perdus au premier trimestre 2023. Les revenus se sont élevés à 199,2 millions de dollars, en hausse de 1,8 % par rapport à 195,6 millions de dollars. Le volume au cours du trimestre a augmenté de 3 %.

Les frais de vente, généraux et administratifs du premier trimestre se sont élevés à 78,7 millions de dollars, en baisse de 20,2 millions de dollars par rapport aux 98,9 millions de dollars un an plus tôt. Jean-Christophe Flatin, directeur financier, a déclaré que la société était en bonne voie pour atteindre son objectif de réduction des frais généraux et administratifs de 85 millions de dollars sur une base annualisée.

« Nous faisons de bons progrès vers une croissance rentable », a déclaré Flatin lors d'une conférence téléphonique le 1er mai avec des analystes en investissement. « …Nous constatons clairement les bénéfices des mesures audacieuses que nous avons prises au cours des deux dernières années. Ces avantages sont particulièrement évidents dans notre marge brute qui augmente de près de 1 000 points de base d’une année sur l’autre.

Les investisseurs ont été encouragés par l'amélioration des résultats financiers. Les actions de la société ont clôturé à 1,15 $ au NASDAQ le 30 avril, en hausse de 15 % par rapport à la veille. Depuis lors, les actions d'Oatly ont grimpé jusqu'à 1,33 $, soit une augmentation de 33 % par rapport à avant l'annonce des résultats financiers. Le prix ne représentait qu’une petite fraction de son prix d’introduction en bourse de mai 2021 à 17 $ par action ou de son prix maximal de 29 $ le mois suivant.

Pour l'ensemble de l'année, Oatly a confirmé sa prévision d'une perte d'EBITDA comprise entre 35 et 60 millions de dollars. Les revenus au cours de l'année devraient croître de 5 à 10 % à taux de change constant.

Bien qu'il soit optimiste quant aux performances d'Oatly, Flatin a déclaré qu'il était trop tôt pour que l'entreprise révise ses prévisions.

« Nous reconnaissons que nous n'en sommes qu'à un trimestre de l'année et que nos trois segments opérationnels se trouvent à des étapes très différentes de leur parcours de redressement, de leur maturité, de leur exécution et du degré de traction qu'ils ont obtenu sur les actions stratégiques », a-t-il déclaré. « Par conséquent, nous réitérons nos prévisions pour l’ensemble de l’année sur tous les paramètres. »

Oatly était presque à l'équilibre en Amérique du Nord au cours du trimestre, mesuré par son EBITDA, avec une perte de 388 000 $, en baisse de 98 % par rapport aux 11,8 millions de dollars un an plus tôt.

Les revenus du premier trimestre 2024 ont totalisé 67 millions de dollars en Amérique du Nord, en hausse de 4,6 % par rapport aux 64 millions de dollars du premier trimestre de l'année dernière. Les activités de vente au détail de l'entreprise en Amérique du Nord ont connu une croissance légèrement plus rapide que celles des services alimentaires. Le volume pour les trois mois a totalisé 39 millions de litres, en hausse de 11 % par rapport aux 35 millions de l'année précédente.

« L'augmentation des volumes de 11,4 % est due à des volumes plus élevés, principalement dans les canaux de vente au détail et de restauration, alors que la société a continué à étendre sa distribution et à lancer de nouveaux produits », a déclaré Oatly. « Environ 54 % des revenus en Amérique du Nord provenaient du canal de vente au détail au premier trimestre 2024, contre 52 % pour la période de l'année précédente. »

La société a déclaré que ses ventes dans le secteur de la restauration ont bondi de 35 % au cours du trimestre, à l'exclusion de son plus gros client.

Daniel Ordonez, directeur de l'exploitation, a donné un aperçu de la relation de l'entreprise avec son plus grand client du secteur de la restauration.

« Je suis très heureux d'annoncer que nous sommes parvenus à un accord sur de nouvelles conditions avec notre plus grand client du secteur de la restauration, et nous prévoyons d'aller de l'avant sur cette base mutuellement avantageuse », a-t-il déclaré. « Cela devrait faciliter la planification commerciale et l'innovation conjointes, qui s'appuieront davantage sur le programme global de croissance rentable de notre entreprise. »

Bien que le client ne soit pas mentionné nommément, Starbucks est le seul client de restauration d'Oatly mentionné dans l'aperçu de l'entreprise figurant dans son rapport annuel (formulaire 20-F, déposé auprès de la Securities and Exchange Commission). Oatly entretient une relation d'approvisionnement avec Starbucks depuis plusieurs années et Howard Schultz, PDG de longue date à la retraite de Starbucks, était un investisseur dans Oatly avant son introduction en bourse.

Interrogé lors des questions et réponses avec les analystes sur le nouvel accord, Ordonez a laissé entendre que l'accord réduirait considérablement l'incertitude et que les changements commerciaux avec le client ne menaceraient plus de nuire de manière significative aux résultats nord-américains d'Oatly.

« La façon dont vous devriez envisager l'avenir en ce qui concerne la planification et les perspectives est de penser toujours à un léger vent contraire, inférieur à ce à quoi nous nous attendions jusqu'à présent », a-t-il déclaré. « Mais avec un impact très stable, voire neutre, sur l’ensemble de l’activité à mesure que nous avançons. La situation s'est donc améliorée. Cela semble mieux et cela va certainement dans la bonne direction.

Ordonez a déclaré qu'au cours du premier trimestre, les ventes de lait réfrigéré Oatly ont augmenté de 2,3 % au détail, mieux que le taux de croissance de 1,5 % des ventes globales de lait d'avoine et la croissance négative de 3,5 % des ventes de laits à base de plantes.

Sur les autres principaux marchés d'Oatly, les ventes ont augmenté de 10 % en Europe, son plus grand marché, même si le volume du marché n'a augmenté que de 4 %. En Chine, les ventes ont chuté de 30 % et les volumes de 16 %.

Au 31 mars, Oatly disposait d'un actif actuel de 431,5 millions de dollars, contre 438,4 millions de dollars un an plus tôt. Les soldes de trésorerie de l'entreprise s'élevaient à 209 millions de dollars, contre 249,3 millions de dollars fin mars 2023.