Le secrétaire de la prison démissionne après les derniers décès de détenus et les plaintes des syndicats

Le conseiller a nommé un nouveau directeur général il y a une semaine

Amand Caolderó dans une image stock
Amand Caolderó dans une image stockA. MORENO

Malgré le fait qu’il s’agisse d’une décision pour des raisons politiques, le départ d’Amand Calderó en tant que secrétaire des mesures pénales et chef des prisons de la Generalitat est intervenu au moment où sa position est la plus remise en cause par les syndicats pénitentiaires après deux suicides de détenus, la mort d’un autre après avoir brûlé sa cellule et l’agression sexuelle sur un fonctionnaire au cours des deux dernières semaines. Calderó, l’un des « hommes forts » au cours des cinq dernières années au cours desquelles Justícia était entre les mains d’ERC, a démissionné après que le nouveau ministre Lourdes Ciuró (JxCat) a nommé Mosso César Galván comme nouveau directeur général des affaires pénitentiaires, qu’il a été mis en cause par les syndicats pour son manque d’expérience.

Calderó était le visage visible du ministère de la Justice et de la Generalitat dans tout le processus d’application des diplômes pénitentiaires des dirigeants indépendantistes condamnés pour sédition, car c’est lui qui a annoncé l’octroi du troisième degré les deux fois où ils l’ont reçu , la dernière fois il y a un an, ainsi que le pénitencier 100,2 à quitter avant la semi-libération. Il a également géré la fermeture de la prison Modelo à Barcelone. De Justícia, il a été indiqué que Calderó a justifié sa démission par le désir d’ouvrir une nouvelle étape professionnelle, après quelques années compliquées à la tête des services pénitentiaires et pour cette raison le conseiller a remercié son travail au Secrétariat.

L’ancien conseiller Carles Mundó, de l’ERC, a nommé Calderó directeur général des services pénitentiaires en janvier 2016 et la conseillère suivante, Ester Capella, l’a nommé secrétaire des mesures pénales. La conseillère actuelle, Lourdes Ciuró, maintiendra le secrétariat mais a récupéré la figure de directeur général des affaires pénitentiaires en plaçant César Galván, chef du Bureau des relations avec la communauté des Mossos d’Esquadra à Sabadell.

Ciuró a annoncé son intention de recréer cette direction générale lors d’une réunion avec les syndicats de responsables pénitentiaires représentés au conseil de secteur UGT, CSIF, CC.OO., CATAC et Intersindical. Les représentants des travailleurs se sont plaints que le système pénitentiaire est à fleur de peau en raison d’un manque de personnel et d’une augmentation des incidents dans les prisons.

★★★★★