La Generalitat garantit que les écoles sauront comment agir si elles détectent des infections à coronavirus

Mardi,
25
août
2020

15:34

Le gouvernement catalan présente un plan flexible pour ouvrir des centres qui s'articulera autour de la création de groupes stables d'enseignants et d'étudiants "aussi petits que possible"

J'ai rassemblé

Réunion extraordinaire du gouvernement ce matin.
GENERALITAT

  • En direct.

    dernière minute sur le coronavirus

  • Des mesures.

    La Generalitat réalise 500000 tests PCR dans les écoles et instituts

Quim Torra n'envisage pas d'autre scénario que le retour des élèves en classe à partir du 14 septembre prochain, date du début de la nouvelle année scolaire. Par conséquent, comme annoncé hier par le Président, le gouvernement catalan a présenté un plan de retour en classe après la tenue d'un Conseil exécutif extraordinaire ce matin.

Outre les standards avancés hier par Torra lui-même (500000 tests PCR jusqu'au 15 novembre, ratios inférieurs à 20 élèves en primaire et utilisation obligatoire des masques à partir de 12 ans et 6 ans dans les zones à risque), les conseillers de l'éducation et de la santé, Josep Bargall et Alba Vergs respectivement, ils ont établi le reste des directives que les enseignants et les élèves devraient suivre pour prévenir le risque de propagation du virus.

Bargall a rappelé que le gouvernement n'a pas envisagé d'autre option que l'ouverture d'écoles "parce qu'elles sont un service public et que le droit à l'éducation des enfants et des jeunes doit être garanti". Malgré cela, il a reconnu qu'une «présence mixte» est également prévue à partir de la troisième année de l'ESO.

Comme il l'a expliqué à d'autres occasions, le conseiller ERC place l'axe du retour en classe dans la formation de "groupes de coexistence stables d'enseignants et d'élèves aussi petits que possible". Selon les données du gouvernement, en Catalogne, il y a un enseignant pour 16 élèves dans l'école publique, c'est pourquoi, dans les zones où la population est plus nombreuse, la Generalitat est ouverte à l'étude de nouveaux contrats d'enseignants.

L'exécutif catalan accorde une autonomie à chaque centre dans des domaines tels que le contrôle des symptômes par prise de température. De même, lorsque les réductions de ratios ne peuvent être garanties (moins de 20 élèves en primaire et indéterminés en secondaire et baccalauréat), chaque cas particulier sera étudié et des mesures préventives seront adoptées en fonction des caractéristiques de chaque école.

Compte tenu de la possibilité d'apparition de cas de coronavirus dans les salles de classe, le conseiller Vergs a veillé à ce que «chaque centre sache quoi faire lorsqu'il détecte un positif», puisqu'un programme de prise en charge des cas de Covid-19 a été préparé en les écoles. "Nous aurons une personne de soins primaires pour relier le centre et le CAP (ambulatoire) pour contrôler la situation épidémiologique", at-il ajouté.

Le chef du ministère de la Santé, qui a annoncé que certaines écoles sentinelles seraient choisies pour améliorer le contrôle de la situation, a également souligné que la campagne de vaccination qui avait été suspendue l'année dernière et qui aurait laissé environ 140000 élèves. sans les doses appropriées.

PCR dans les centres

Concernant les dépistages massifs qui seront réalisés dans les écoles et instituts catalans, les critères de sélection des centres dans lesquels seront réalisés les tests PCR seront, d'une part, épidémiologiques (taux de risque ou épidémies dans leurs localités respectives) et, d'autre part, les besoins sociaux, économiques et éducatifs.

Du 15 septembre au 9 octobre, la Generalitat prévoit de réaliser 8 000 RAP par jour, chiffre qui passera désormais à 20 000 par jour jusqu'au 15 novembre (date de fin du premier trimestre). Ces tests, auxquels seront soumis aussi bien les agents du centre que les étudiants et les membres de leur famille, seront réalisés par des unités mobiles de huit personnes et des groupes mixtes formés de cinq experts seront mis en place pour suivre l'évolution du projet.

Les mesures qui seront mises en œuvre en moins de trois semaines dans les centres éducatifs s'ajoutent à l'interdiction des rassemblements sociaux de plus de 10 personnes que la Generalitat a ordonnée hier en raison de l'augmentation des cas de coronavirus en Catalogne au cours du mois d'août. Aujourd'hui, le Département de la santé a signalé 867 nouvelles infections et cinq décès au cours des dernières 24 heures. Par ailleurs, le taux de risque de réémergence a augmenté: lundi il a atteint un niveau de 180,13 et ce mardi il se situe à 186,53.

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

★★★★★