Felipe VI en appelle au « caractère » de l’Espagne face aux « incertitudes » de la santé, de la paix et de l’économie

Dans son offrande à l’apôtre Santiago dans le Jour de Galice, le roi a affirmé que « pendant tout ce temps, notre capacité à aller de l’avant n’a pas été affaiblie »

  • la monarchie La reine Letizia et ses filles surprises lors de l’offrande à l’apôtre Santiago

Le roi Felipe VI a revendiqué ce 25 juillet le « caractère » et les « valeurs » de l’Espagne face aux « temps très durs » vécus ces dernières années, marquées par la pandémie de Covid-19, la guerre en Ukraine et la situation économique actuelle . « Contrairement à ce qu’on espérait », en cette année 2022 « les incertitudes demeurent », mais il est convaincu que le pays, comme cela s’est produit lors des précédentes, s’en sortira vainqueur.

Dans son offrande à l’apôtre Santiago dans le Jour de Galice, le roi a affirmé que « pendant tout ce temps, notre capacité à aller de l’avant n’a pas été affaiblie » parce que « l’Espagne a des valeurs » ; les valeurs d’un peuple « responsable, déterminé, fort, solidaire, qui a parcouru son chemin avec intégrité ».

Malgré le fait que la complexité de la situation actuelle soit « évidente » et représente une fois de plus un défi collectif « de grande envergure », Don Felipe a tenu à rappeler que « nous n’avons jamais manqué d’ambition ni de courage » et que l’Espagne « a démontré à travers son histoire , il le montre jour après jour et il le montrera toujours » qu’il a du caractère. En outre, il a demandé l’aide de l’Apôtre pour que l’Espagne « prenne les bonnes mesures à cette étape du chemin, qui n’est pas exempte d’obstacles ».

Felipe VI a fait ce lundi l’Offrande Nationale à l’Apôtre Santiago un jour historique pour diverses raisons. C’est la première fois dans l’histoire que le Xacobeo est célébré pendant deux années consécutives – une concession extraordinaire du Vatican pour la pandémie – et le roi a fait son offrande pour la troisième année consécutive, une circonstance qui ne s’était pas produite auparavant jusqu’à présent.

En 2020, Don Felipe et Doa Letizia se sont rendus dans la capitale galicienne lors de leur grand jour dans le cadre de leur tournée à travers Espagne Pour voir l’impact de la pandémie, en 2021 ils sont revenus, déjà avec leurs filles, pour faire l’offrande spéciale de l’année sainte et ce 2022 ils sont revenus, également avec la princesse des Asturies, Doa Leonor, et l’infante Doa Sofía, pour cela deuxième année de retraite consécutive. C’est sa quatrième fois comme monarque en Santiagoaprès avoir fait l’offre en 2014

La visite des monarques a commencé par un acte civil de réception des membres de la Maison Royale sur la Plaza del Obradoiro à midi, au cours duquel le Roi a passé en revue les troupes, une compagnie mixte d’honneurs composée de membres du Brilat de Pontevedra et l’infanterie de marine de Ferrol.

Tant lors de cette cérémonie que lors de la messe qui a suivi dans la cathédrale, il était accompagné de la première vice-présidente du gouvernement, Nadia Calvio ; la deuxième vice-présidente et ministre du Travail, Yolanda Daz ; le président de la Xunta, Alfonso Rueda ; le délégué du gouvernement en Galice, José Miones; le président du Parlement galicien, Miguel Santalices; le maire de Santiago, Xos Sánchez Bugalce; et l’actuel leader du PP, Alberto Nez Feijo.

Je me souviens des incendies

Le Roi a fait son offrande lors de la célébration liturgique de la solennité de l’apôtre Saint-Jacques, présidée par l’archevêque de Saint-Jacques-de-Compostelle, Julien Barrio, et Il a voulu commencer par transmettre son « amour et son soutien » à toutes les personnes qui ont souffert et qui souffrent encore des « terribles conséquences » des incendies qui dévastent tant d’endroits en Espagne.

Les personnes qui ont dû être évacuées de leurs maisons, celles qui ont perdu leur maison, leurs récoltes, leur bétail, leur mode de vie ou la vie elle-même étaient à la mémoire du Roi, qui a transmis ses « sincères condoléances » aux familles des le défunt et a rappelé que la Galice, où plus de 32.000 hectares ont brûlé, « sait bien ce que c’est que de subir le fléau des incendies ».

Les rois, accompagnés de la princesse Leonor et de l'infante Sof
Les rois, avec la princesse Leonor et l’infante Sofa dans l’offrande à l’apôtre Santiago.EFE

Toujours au nom de la reine, de la princesse des Asturies et de l’infante Sofía, il a tenu à remercier « l’effort titanesque » des professionnels qui participent aux tâches d’extinction, dont il considère le dévouement comme « admirable » car « il va bien au-delà de l’accomplissement un professionnel de la mission » et a demandé à l’apôtre Santiago la « protection de ceux qui luttent jour après jour contre ce drame ».

Son offrande comprenait des phrases en galicien et en espagnol et, après avoir réfléchi sur le Camino de Santiago et son « caractère de colonne vertébrale » de l’Europe, il a rappelé que « l’horreur de la guerre réapparaît sur le Vieux Continent ». Bien que les conflits puissent sembler lointains en termes de kilomètres, il estime qu' »ils sont intensément les leurs » et demande que la paix marque « le nord de notre boussole. Maintenant et toujours ».

Après la célébration liturgique, le Roi et la Reine ont assisté depuis les marches de la Cathédrale à la descente des airs de trois parachutistes de la Patrouille Acrobatique de Parachutisme de l’Armée de l’Air, deux d’entre eux portant de grands drapeaux espagnols et galiciens. Ensuite, et après avoir salué les soldats et les participants à la Route Quetzal avec des drapeaux de toutes les communautés autonomes, les monarques ont signé le Livre d’or de la ville à l’hôtel de ville, le Pazo de Raxoi.

★★★★★