Recette de Courge de Siam

La courge siamoise se consomme cuite. Après cuisson, la chair devient rigide et ressemble à des vermicelles, comme la courge spaghetti (ne pas confondre).

Ouvrir la courge Siam

Il faut néanmoins pouvoir accéder à la chair de cette courge dont la chair est particulièrement coriace. Attention au glissement de votre couteau sur la surface lisse et dure !

La méthode la plus sûre consiste à faire exploser la courge en la jetant au sol, à plusieurs reprises si nécessaire. Séparez les différents morceaux avec vos mains, mais n’enlevez pas la peau. N’utilisez pas de couteau ou d’outils métalliques, car ils peuvent altérer la saveur.

Retirez les graines, le noyau et les fils. Nettoyez et séchez soigneusement les morceaux de courge.

Comment cuire la courge siam

Placez les morceaux de courge dans une casserole d’eau de grande taille et faites-les cuire jusqu’à ce qu’ils arrivent à frémissement, environ 40 minutes. Lorsque la chair commence à se détacher de l’écorce, retirez-la et plongez-la dans une casserole d’eau froide.

Veillez à presser les morceaux de courge entre vos mains jusqu’à obtenir des morceaux qui se séparent facilement les uns des autres. Faites tremper les brins dans de l’eau froide avec un peu de sel pendant 12 heures.

Changez l’eau deux fois et laissez tremper 12 heures à chaque fois. Prenez soin d’égoutter l’eau, en pressant vos mains pour éliminer toute l’eau.

Comment consommer la courbe siam

C’est un légume très fade qui nécessite une préparation à base d’abricot. On consomme les filaments qui constituent la chair de cette courge. Mijotés dans l’eau comme on préparerait des spaghettis : avec de la sauce tomate et une sauce béchamel en gratin, sautés à l’ail ou en choucroute…

Mais ce fruit est utilisé pour créer une délicieuse confiture appelée aussi « confiture de cheveux d’ange ». La courge siamoise est récoltée à l’apogée de sa maturité et se conserve jusqu’à deux ans dans un endroit sec et frais qui ne craint pas le froid.

Après cela cependant, elles ne seront probablement plus aussi délicieuses. L’espèce de cucurbitacée est indigène en Amérique du Sud, au Mexique ou au Chili et est appelée Chilacayote. L’espèce a été introduite en Europe par Christophe Colomb.

★★★★★