Le PP annonce qu’il fera appel du « détournement et prévarication » de la Generalitat pour que le fonds paie les amendes de la Cour des comptes

« Pedro Sánchez doit dire immédiatement s’il va permettre cela, que c’est un détournement d’un autre détournement qui a déjà été fait et ce serait aussi une tergiversation », affirme Pablo Casado

Luis de Guindos et Pablo Casado, lors de leur participation
Luis de Guindos et Pablo Casado, lors de leur participation aux cours d’été d’El Escorial.ZipiEFE
  • Catalogne La Generalitat invente un fonds de 10 millions pour payer les amendes de la Cour des comptes
  • Procédures La Cour des comptes prévient que Pere Aragons commet une « fraude à la loi » s’il soutient les embargos des « procs »

Le président du PP, Pablo Casado, a annoncé ce mardi que son parti dénonçait le Generalitat pour « malversations et falsifications » pour la création d’un « fonds reptile » de 10 millions d’euros pour payer les amendes de 5,4 millions infligées par la Cour des comptes à 34 dirigeants sécessionnistes pour promotion à l’étranger, entre 2011 et en 2017, du référendum illégal de 1-O.

« Sanchez doit dire immédiatement s’il va autoriser cela, ce qui est un détournement d’un autre détournement qui a déjà été fait et ce serait aussi une prévarication », a jugé Casado dans des déclarations depuis L’Escurial, où se déroulent les cours d’été du PP.

De l’avis de Casado, Sánchez, après avoir gracié les dirigeants séparatistes « a désormais également l’intention que tous les Espagnols paient pour le gaspillage et le détournement de fonds pour commettre des crimes » et « pour que ceux qui ont donné un coup d’État à l’État avec l’argent de tous les Espagnols en plus de cela, ils n’ont pas à payer ce que la Cour des comptes a estimé qu’ils doivent rendre ».

Casado a assuré que si Snchez n’annonçait pas qu’il renonçait à se réunir à la table du parti, le PP ferait appel du fonds d’indépendance. « Et nous dénoncerons la Generalitat de Catalua pour détournement de fonds et tergiversation, en espérant qu’une fois de plus, ils seront disqualifiés pour les graves irrégularités. » De l’avis du chef populaire, la décision de Pere Aragons a « la complicité de Sánchez », qui le fait pour « rester au pouvoir à tout prix ».

Les Cs dénoncent aussi

L’exécutif catalan présidé aujourd’hui a approuvé d’urgence, au moyen d’un décret-loi, un « fonds de risque complémentaire » qui vise à couvrir les éléments « d’absence de défense » qui affectent les postes élevés et les travailleurs publics catalans qui ne sont pas garantis par l’assurance actuelle qu’ils ont contracté par la Generalitat.

Depuis Ciudadanos, son porte-parole au Parlement, Nacho Martn Blanco, a également annoncé qu’ils dénonceraient le gouvernement s’il endossait avec des ressources publiques les anciens hauts fonctionnaires de la Generalitat.

La formation a indiqué lors d’une conférence de presse qu' »ils dénonceront politiquement » et « faire connaître à la justice dans leur cas » que garantir que, s’il était effectué, serait un « vol » et une « double imposition » pour les contribuables catalans .

« Ces personnes doivent assumer leurs obligations individuellement », s’est défendu Martn Blanco, qui a ajouté qu’il est « inadmissible » que les citoyens catalans  » aient à payer pour les excès des séparatistes « .

★★★★★