La vague de chaleur atteint son huitième jour avec des maximums supérieurs à 40 ° C et durera plus de jours

Aemet estime que la canicule connaîtra un bref soulagement mardi, même s’il est probable que les températures remonteront mercredi

Une jeune femme se rafraîchit avec des gicleurs en C
Une jeune femme se rafraîchit avec des gicleurs à CordouePiècesEFE
  • Droit Incendies aujourd’hui en Espagne, dernière minute

La canicule que subit presque tout le pays après l’entrée d’une masse d’air chaud du Shara, part dans son huitième jour températures supérieures à 40 degrés dans diverses régions d’Espagneavec des restrictions en raison du risque élevé d’incendies et des impacts sur la santé.

Le phénomène, causé par une dépression isolée à haute altitude (DANA) à l’ouest de la péninsule ibérique et un anticyclone situé près de l’Irlande, a mis trois communautés autonomes en alerte rouge ce dimanche en raison d’un « risque extrême » de chaleur et une dizaine d’autres sur avertissement orange pour « risque significatif ».

Ce week-end, les températures dans presque tout le pays ont oscillé autour de 40 ° C et pour ce dimanche, l’Agence météorologique nationale (Aemet) prévoit qu’elles atteindront 43 ° C dans diverses parties de Cáceres et Badajoz.

Certaines zones classées comme « à risque extrême » atteindront de manière prévisible 42C, selon l’Aemet, qui a tiré la sonnette d’alarme notamment sur les régions qui traversent les rives de l’Èbre dans La Rioja, la Navarre et la province de Saragosse.

Segn ha avanzado a EFE esta entidad, los especialistas prevn que la ola de calor tenga un breve alivio durante el martes, si bien es probable que el mircoles arranque una nueva subida en las temperaturas, con la potencial continuacin de este episodio que ya se considera « long ».

Les conséquences de la chaleur extrême

Compte tenu du risque de coup de chaleur, la Protection Civile conseille hydratez-vous fréquemment, portez des vêtements légers qui couvrent votre corps et votre tête autant que possible, minimisez l’exposition au soleilvivez dans des espaces bien aérés, mangez léger et consommez des aliments riches en eau et en sels minéraux (comme les fruits et légumes par exemple), et évitez de boire de l’alcool.

Dans la Communauté valencienne, où les maximums ont été d’environ 40 degrés Celsius, la Generalitat a déclaré ce dimanche le niveau d’alerte sanitaire en raison de la chaleur élevée et extrême dans les municipalités de vingt-huit comtés des trois provinces valenciennes.

En Catalogne, où 41,4 degrés ont été atteints, le Département d’action pour le climat de la Generalitat a mis en garde contre le risque de niveaux élevés d’ozone troposphérique – déclenchés par un rayonnement solaire élevé – dans les régions de la Catalogne centrale, Vic, Maresme, Valls, Baix Llobregat et Barcelone, et a demandé aux personnes les plus vulnérables de prendre des précautions contre ce polluant atmosphérique.

De plus, vendredi, les accès aux massifs de Montgr, Albera, Montsec d’Ares, Montsec de Rubies, Gabarres, Montserrat, Barona de Rialp, Cap de Creus et Sant Lloren del Munt i l’Obac ont été fermés dans cette communauté, face à la menace des incendies de forêt.

Pour la même raison, le Conseil provincial de Barcelone a également restreint l’accès au parc naturel de Sant Lloren del Munt i L’Obac, à la Serra de Collserola, à la Cordillera Litoral, à la Cordillera de Marina, au parc du Garraf, au parc d’Olrdola, au del Foix et partie de la zone du parc naturel du Montseny.

Impact sur la biodiversité

La chaleur extrême augmente non seulement la concerné pour la propagation des incendies mais c’est aussi le cas en raison de la faible disponibilité de l’eau -avec les réservoirs cette semaine à 44,4% de leur capacité totale- et par les espèces de faune et de flore qui sont affectées par les températures anormalement élevées.

Par exemple, en Castilla-La Mancha, le Toledo Swift Network a mis en garde contre le danger que représente la canicule pour les poussins de cet oiseau qui effectue tout son cycle de vie – à l’exception des jeunes – dans les airs.

Selon cette plateforme -créée conjointement par le Centre de Récupération de la Province de Tolède (CERI), l’Université de Castilla-La Mancha (UCLM) et la Junta de Comunidades de Castilla-La Mancha- les vagues de chaleur causent la chute des poussins des nidset ceux-ci, n’étant pas secourus par leurs parents, peuvent mourir.

★★★★★