La Garde civile démantèle à Tenerife un réseau dédié à l’introduction de « grandes quantités » de haschich en provenance d’Afrique

Dans l’opération, 27 personnes ont été arrêtées et neuf tonnes de drogue et deux bateaux ont été saisis.

Agents de la Garde civile, pendant l'opération
Agents de la Garde civile, pendant l’opération.LE MONDE

La Garde civile, dans le cadre de la opération Lamak, a démantelé une organisation criminelle présumée vouée à l’introduction de « grandes quantités » de haschich à Tenerife en provenance du continent africain. Comme l’a rapporté l’Institut armé dans un communiqué, où il détaille qu’il a détenu 27 personnes, de nationalité espagnole et marocaine, et plus de neuf tonnes de hach, 1,3 kilo de cocaïne et deux bateaux pneumatiques.

Parmi les détenus se trouve le chef de l’organisation, un citoyen espagnol sur lequel il y a jusqu’à cinq demandes judiciaires pour sa perquisition et son entrée en prison, ainsi que deux citoyens d’origine marocaine experts en navigation maritime.

L’enquête a débuté en 2020, après avoir obtenu les premières informations sur la présence d’un réseau criminel basé à Tenerife. Avec l’avancée des enquêtes, il est devenu connu que le réseau criminel avait formé « une structure solide » pour introduire du haschich aux îles Canaries, ayant une capacité logistique élevée qui lui permet d’effectuer des débarquements de plus de 1 000 kilos sur une base mensuelle en tout point de la région Côte de Ténérife.

En mars 2021, l’opération a débuté par l’appréhension de deux camionnettes transportant 3 500 kilos de haschich qui venaient d’être déchargées sur une plage de la commune de San Miguel de Abona. Fin mai, on a découvert que le groupe préparait l’arrivée imminente d’un nouveau lot de stupéfiants. Puis l’arrivée sur une plage de la commune de Arico d’un bateau transportant 1 800 kilos de drogue.

Armes à feu et argent

Malgré cela, les membres du réseau ont poursuivi leur activité illicite, selon la Garde civile, avec une nouvelle tentative en août d’introduire plus de 2 000 kilos de haschich sur les îles Canaries, en utilisant à cet effet une plage de la côte nord de Tenerife. . Cette tentative a de nouveau été déjouée par les agents.

A cette occasion, en outre, deux armes à feu avec leurs munitions correspondantes, que l’organisation a l’intention d’envoyer au Maroc. Le lendemain, un véhicule a été intercepté, vraisemblablement conduit par le chef de l’organisation lui-même, qui s’apprêtait à transporter 1 800 kilos de haschich appréhendé par la Garde civile.

Détail de hach
Détail du haschich saisi à Ténérife.LE MONDE

Au cours de l’opération, quatre moteurs hors-bord, trois véhicules, 13 armes à feu, sept armes courtes, cinq armes longues de type fusil et une arme à feu artisanale à un coup ont été saisis, en plus des pièces fondamentales de différents types d’armes, quatre téléphones cryptés, environ 24 000 euros en liquide, six GPS pour la navigation et la documentation liée à l’activité.

L’opération a été menée par des agents de l’équipe territoriale de police judiciaire de Playa de las Amricas et de l’équipe contre le crime organisé et la lutte contre la drogue (EDOA), appartenant à l’unité organique de police judiciaire du commandement de la garde civile de Santa Cruz de Tenerife .