La canicule fait 510 morts, 121 à Madrid, et se termine après neuf jours

  • Madrid Un autre travailleur de 56 ans décède sur un navire
  • Aémet La canicule durera plus de jours

La canicule intense, longue et étendue prend fin ce lundi, après neuf jours de maximum entre 39 et 45 degrés dans presque toute la Péninsule qui ont laissé 510 morts (121 dans la Communauté de Madrid) qui peuvent être attribués aux températures extrêmement élevées.

Selon les données fournies ce lundi par l’Institut de santé Carlos III, au cours des sept premiers jours de la canicule – du 10 juillet au samedi 16 – 510 personnes sont décédées de causes pouvant être attribuées à la chaleur, 150 d’entre eux le samedi (31 à Madrid) et 123 le vendredi (28 à Madrid).

De plus, à Madrid, on connaît, au moins, la mort de deux travailleurs à cause d’un coup de chaleur, tous deux subis Le dernier vendredi: un agent de nettoyage municipal de la capitale et un employé d’une usine à Mstoles.

Les syndicats de nettoyage et les entreprises du secteur à Madrid se réuniront demain mardi pour établir des protocoles permanents face à la canicule, et jeudi CCOO et UGT Ils se rassembleront devant la mairie de Madrid, après la mort de ces deux ouvriers.

Les incidents continuent de se produire, et deux hommes dans la cinquantaine et la soixantaine ont été transférés dans deux hôpitaux de Madrid après avoir subi deux coups de chaleur au cours de l’après-midi de ce lundi dans les quartiers de Ciudad Lineal et Puente de Vallecas de la capitale.

Les températures suffocantes qui donneront un petite trêve en ce début de semaine, même si la chaleur suffocante devrait revenir sur une grande partie du pays dans les prochains jours.

La deuxième canicule de cet été se termine, qui a été « exceptionnelle », notamment en ampleur et en intensité, mais des températures suffocantes persistent encore localement, elle a avancé Béa Hervellaporte-parole de l’Agence nationale de météorologie (Aemet), qui souligne que, malgré le fait qu’il n’y ait pas de vague active demain, « la chaleur en majuscules restera dans certaines zones ».

Pour la météorologie, en ce moment, « un autre épisode de canicule n’est pas dans les cartes »mais a souligné l’importance de surveiller attentivement la situation météorologique car une augmentation des valeurs est attendue jeudi.

Pour le moment, ce lundi, la zone d’incidence maximale de la chaleur se déplacera progressivement vers le nord-est, a expliqué la porte-parole d’Aemet, pour détailler que dans le tiers ouest le maximum tombera entre quatre et huit degrés atténuer la situation et abaisser les niveaux d’alerte ou les éliminer directement.

La descente sera motivée, entre autres, parce que le DANAqui est resté au large de la côte atlantique portugaise ces derniers jours, commence à se déplacer, plus efficacement vers le nord-est pour se positionner au large des côtes galiciennes tard ce lundi, rapprochant l’air atlantique plus frais de la péninsule.

Une légère baisse est attendue à Madrid des températures, avec des maximums entre 35 et 37 degrés Celsius (C), dans ce qui sera une brève parenthèse avant que la canicule ne reprenne mercredi.

Pour la première fois depuis près d’une semaine et demie, le Aemet désactive les alertes demain météorologique pour la Communauté de Madrid, où la baisse des températures sera moins prononcée au minimum dans la moitié orientale de la région.

En général, la baisse des températures maximales être entre 3C et 4C par rapport à lundi, et celle des minimums entre 1C et 3C.

Au contraire, des hausses significatives des maximums sont attendues aujourd’hui dans le Pays basque et Navarreoù les avertissements de niveau maximum (rouge) enregistreront des températures comprises entre 40 et 42 degrés dans des zones de la côte de Biscaye, de l’intérieur de Biscaye, de Guipzcoa, du bassin de Nervin et du versant cantabrique de Navarre.

Demain, nous ne pouvons pas parler d’épisode de canicule car il n’y a pas 10 % du territoire avec des températures qui répondent à ces exigences de canicule, mais il y aura quand même des zones où des températures élevées seront maintenues, et nous continuerons avec une alerte orange dans la Ribera del Ebro, La Rioja, Navarre et Saragosse.

Mercredi, la baisse thermique atteindra enfin le nord-est péninsulaire, mais, au contraire, la moitié ouest connaîtra à nouveau une augmentation de ses maximums pertinents et significatifs associés à un biseau anticyclonique -entre quatre et six degrés- qui donnera lieu à aux avis de chaleur réémis dans le Sud-Ouest.

Ainsi, ce jour-là, les provinces de Cordoue, Grenade et Jan aura à nouveau un niveau orange, en raison de maximales qui oscilleront entre 40 et 42 degrés en des points de la campagne cordouane, bassin du Genil, Cazorla, Segura, Morena et Condado; Dans la province de Badajoz, le thermomètre montera à 40 degrés dans l’extrême Sibérie.

À partir de jeudi, les valeurs maximales augmenteront dans la moitié nord et Communauté valencienneainsi que dans les îles Canaries, et dépassera 35 degrés dans la moitié sud, le plateau nord, la vallée de l’Èbre, Majorque et les régions des îles Canaries, et 40 degrés dans les vallées du Guadalquivir, du Guadiana et du Tajo, et localement dans le sud des îles Canaries centrales.

★★★★★