Carmen Calvo, sur les nouveaux tarifs de l’électricité : « Le grand truc n’est pas à quelle heure repasser, mais qui repasser »

La vice-présidente du gouvernement, Carmen Calvo, a ironisé sur la nouvelle facture d’électricité et a assuré qu’au-delà des heures « la grande chanson » est qui repasse et qui met la machine à laver

Carmen Calvo : « La grande chanson n’est pas à quelle heure repasser, mais qui repasser »

Les nouveaux tarifs d’électricité, les nouveaux horaires auxquels les Espagnols doivent s’adapter pour économiser de l’électricité et le débat sur le repassage à l’aube ou la mise en marche de la machine à laver à l’aube continuent de faire le tour. Cette fois, c’était le vice-président du gouvernement, Carmen Calvo, qui dans un Forum de la Cadena Ser à Santander a attiré l’ironie pour se référer à la nouvelle situation électrique.

Face à la question « maintenant il n’y a pratiquement plus de couvre-feu, mais maintenant il faut être chez soi à minuit pour mettre la machine à laver », posée par les participants, le vice-président a répondu avec la même ironie : « Alors pour ajouter plus d’ironie à l’affaire, La grande chanson c’est qui met ça et qui repasse au moment où il est temps de repasser« .

« Je crois que beaucoup de femmes seraient prêtes à penser non pas à quelle heure la machine à laver est mise en marche mais à qui repasser et qui met la machine à laver. C’est la grande chanson. Ce qui est bien, c’est qu’il y a encore des statistiques qui, au-delà de la facture d’électricité, disent que la plupart d’entre nous continuent à la mettre, surtout en se repassant nous-mêmes », a déclaré Carmen Calvo en riant.

Sur un ton plus sérieux, le vice-président a expliqué que « la nouvelle importante est que dans la facture d’électricité, la partie fixe va être moins chère de près de 3%, ce qui les plans du gouvernement en matière d’énergies renouvelables ne cessent de se renforcer, et que cet ensemble d’horaires a également un sens civique, qui consiste à essayer de les utiliser dans les horaires qui contribuent également à la durabilité environnementale « .

le nouveaux tarifs d’électricité entrée en vigueur ce mardi affectera directement ou indirectement tous les consommateurs, qui pourront économiser sur la facture d’électricité s’ils prennent en compte une série de recommandations, mais s’ils ne sont pas attentifs ils pourront voir leur recette augmentée.

La différence de prix entre les plages horaires augmente à la fois la puissance souscrite et le coût de l’énergie, qui poussera le consommateur à changer ses habitudes de consommation vers un modèle plus efficace, profitant des tranches les moins chères.

Le consommateur peut économiser une pincée sur le montant annuel de la facture d’électricité en déplaçant la consommation des principaux appareils des heures de pointe vers les heures creuses.

Comme calculé par l’OCU, éviter les heures de pointe en utilisant la machine à laver, le lave-vaisselle et le sèche-linge peut économiser environ quelques 30 euros par an pour chacun de ces appareils, sans avoir besoin de les utiliser la nuit. Profiter uniquement des heures creuses en semaine. S’ils programment ces appareils la nuit (ou le week-end en heures creuses), l’économie peut atteindre 130 euros entre les trois appareils.

Une autre possibilité d’économiser Ce que proposent les nouveaux tarifs, c’est d’avoir deux puissances souscrites, une pour la pointe (qui inclut la plaine) et une autre pour la vallée, ce qui permettra au consommateur de niveler sa consommation en fonction de l’électricité demandée à chaque période.

Chaque kilowatt (kw) souscrit pour les heures de pointe et les heures creuses coûte 30,67 euros par an plus taxes, tandis que le coût d’un kilowatt souscrit pour les heures creuses est de 1,42 euros par an.