Nouvelle journée « critique » à Ourense : menaces contre des habitations, coupures de trains et centaines d’hectares incendiés

  • Gironde Le gigantesque incendie déclenché dans le sud-ouest de la France reprend et a déjà brûlé plus de 6 000 hectares

La province d’Orense a connu ce mercredi une nouvelle journée « critique » en raison des incendies de forêt, qui ont provoqué l’activation de la situation 2 en raison de la proximité de l’incendie avec des habitations dans divers centres des municipalités de O Irixo, Bobors, O Carballio et Chandrexa de Queixa. Tout cela en une journée au cours de laquelle des centaines d’hectares ont également brûlé dans des municipalités telles que Laza et Carballeda de Valdeorras.

Ainsi, le plus grand incendie actif est celui de la municipalité de Laza, qui brûle quelque 740 hectares -selon l’estimation provisoire du ministère de l’Environnement rural-, un incendie qui a commencé à Camba, mais qui a forcé l’activation du Cas 2 dans le noyau d’As Taboazas, dans la municipalité voisine de Chandrexa de Queixa.

S’adressant à Europa Press, le maire de Laza, José Ramón Barreala expliqué que la situation était devenue « hors de contrôle » dans la matinée en raison du fort vent du nord, avec un « front très large » avançant à travers le Massif central et brûlant les montagnes à Camba, le lieu d’origine de l’incendie.

De son côté, l’incendie de Chandrexa dévaste certains 200 hectares. Malgré le fait que la situation 2 ait été activée à As Taboazas, le maire de Chandrexa de Queixa (Ourense), Francisco Rodríguez, a expliqué que vers 17h30 les habitants de quelque cinq maisons habitées dans la région, sans avoir besoin d’expulsions, puisqu’il n’y avait aucun danger. En fait, tout au long de l’après-midi, cette alerte a été désactivée.

La vent fort il a également porté le feu à la municipalité voisine de Montederramo. L’existence de « beaucoup de fumée » a rendu difficile la tâche des médias aériens, a indiqué Francisco Rodríguez. Dans le même temps, un autre incendie s’est déclaré à Chandrexa en raison de la foudre dans la ville de Campo, dans la paroisse de Fitorio, bien que ce est contrôlée ».

Toujours dans la province d’Ourense, un incendie est actif dans la commune de Carballeda de Valdeorras, commune déjà touchée par la vague d’incendies de juillet. Après avoir commencé dans la paroisse de Casaio, brûlant 440 ha.

Parallèlement à cela, la concentration de Vern reste sous contrôle. Le Xunta souligne qu’il a commencé dans plus d’une douzaine d’épidémies différentes et rapporte qu’il a dévasté certains 600 ha.

INCENDIES CAUSES PAR LE TRAIN

Pendant ce temps, la Xunta a dû activer la situation 2 dans tout le district forestier XI O Ribeiro-Arenteiro en raison de la proximité de l’incendie avec plusieurs centres de population dans les municipalités d’Ourense de Bobors, O Irixo et O Carballio.

D’après ce que le maire de Bobors a déclaré à Europa Press, Patricia Torres, les voisins « se confinent chez eux » en raison de la proximité de l’incendie. Il souligne que ces incendies ont été causés par le passage d’un train, qui laisse des foyers dans : Fondo de Vila, Eixn, Cibreiro, Rodas, Xuvencos, Xurenzs et Ventosa.

Dans l’après-midi, il a regretté que le la situation était « critique » et était « hors de contrôle » avec danger pour le peuple. En effet, à travers ses réseaux sociaux, la maire a recommandé aux voisins : « Mettez les voitures en position de départ. Arrosez les abords des habitations et, surtout, protégez-vous ».

Selon les informations de Medio Rural, l’incendie de Bobors s’est déclaré dans la paroisse d’Astureses à 17h30 et est actif. Quatre hélicoptères fonctionnent, entre autres moyens. Il se trouve qu’ils ont déjà enregistré plus d’incendies causés par le passage du train dans cette commune ces dernières années.

De son côté, l’incendie d’O Irixio a déjà dévasté quelque 240 hectares. Elle a commencé à 12h30 dans la paroisse de Saint Cosmède de Cusanca. Huit avions et 11 hélicoptères ont fonctionné, entre autres.

À O Carballio, il y a un incendie actif dans la paroisse de Longoseiros. a débuté à 15h51. Deux avions, trois brigades et une motopompe fonctionnent.

De même, la circulation de la ligne de train classique entre Ou Irixo et Laln par diverses sources de feu près de la route. Il affecte les trains circulant entre Ourense et Saint-Jacques-de-Compostelle, ce qui a contraint les passagers à transférer par la route.

SITUATION « PLUS CALME, MOINS TENDUE » APRÈS LES PLUIES

Ce mercredi, le ministre des Affaires rurales, José González, a insisté, dans un acte à Pontevedra, sur le fait qu’il y a une « forte composante d’intentionnalité » dans les incendies en Galice ces dernières semaines. « Je ne suis pas au courant qu’il y ait un groupe organisé », a-t-il précisé, oui.

De même, il a signalé que la ligne téléphonique anonyme et gratuite de signalement des incendiaires, 900 815 085, a reçu en juillet un total de 120 appels« dont certaines ont ouvert des voies de recherche ».

après le 20:00. ce mercredi, dans des déclarations à Radio Galega, le conseiller a expliqué que la situation à O Irixo, O Carballio et Bobors est « plus calme, moins tendue ». Il souligne que l’arrivée des pluies a fait baisser « l’intensité » des flammes. Concernant Laza, il affirme que « avec toute la prudence » la situation « s’est beaucoup améliorée ».

AUTRES PROVINCES

Dans un autre ordre d’idées, le gouvernement galicien a désactivé la situation d’alerte 2 en raison de la proximité des habitations dans l’incendie d’As Pontes de Garca Rodríguez (A Corua), qui avait été décrété mardi dernier à la dernière minute en raison de la proximité des flammes avec le noyau de Cua. Il est maîtrisé depuis ce mercredi après-midi après avoir brûlé quelques 105 hectares.

La mairie de corus a enregistré un autre foyer mardi soir qui a cependant été maîtrisé dans l’après-midi de ce mercredi. Commencé dans la paroisse de Vilavella, il a brûlé environ 60 hectares.

L’autre incendie dans la province de La Corogne est celui de Barbanza, qui n’a pas changé – il est resté stabilisé depuis lundi -. L’incendie s’est déclaré jeudi dernier dans la paroisse de Cures, à Boiro, affectant également les municipalités de A Pobra do Caramial et Ribeira.

Cet incendie est celui qui a brûlé la plus grande superficie au mois d’août en Galice, avec 2 200 hectares brûlés. Le Xunta a rapporté qu’il provenait de la cheminée d’une maison à Boiro.

Dans le même temps, dans la province de Pontevedra, l’incendie de Ponte Caldelas, qui s’est déclaré dans la paroisse de Xustns et a brûlé 380 hectares, se poursuit sous contrôle.

★★★★★