Marié prévient que Sanchez n’est pas une « bonne personne » après avoir mis de côté ses ministres « plus obéissants »

Le chef du PP dénonce que le président du gouvernement « a fait lui-même une motion de censure » et a entamé une « fuite en avant »

Marié, sur la refonte du gouvernement de Sanchez : « Il s’est avéré ne pas être une bonne personne »// Photo : Paulino Oribe ARABA PRESS

Le président du PP Pablo Casado a durement accusé Pedro Sanchez dans la gueule de bois de la crise gouvernementale qui a provoqué le départ de 7 ministres socialistes de son cabinet. Le leader du PP a disqualifié le « vol vers l’avant » Sanchez entreprend ce changement de gouvernement et a été très critique envers sa décision de se passer de son noyau le plus proche. « Sanchez n’est pas une bonne personne car dans cette escabechina il s’est passé de le plus obéissant et le plus diligent « , Casado a prévenu qu’il avait de nouveau demandé à Ermua la convocation des élections législatives.

Casado a chargé frontalement Sanchez qu’il a décrit comme « arrogant » et a dénoncé son « narcissisme pathologique » lors d’une intervention auprès des jeunes de Nouvelles Générations dans la ville biscayenne lors d’un hommage à Miguel ngel Blanco à l’occasion du 24e anniversaire de son assassinat par l’ETA. Le chef du PP a confirmé que le gouvernement de Sanchez est « un bateau qui fait les eaux » et les changements effectués hier visent à « Lâchez du ballast, bien que le vrai ballast soit Sanchez lui-même« , selon Casado.

Le chef de l’opposition a également averti que la réalisation de ces changements en juillet confirme que les sondages placent le PP avec jusqu’à 6 points d’avantage et Sanchez va avoir du mal à terminer cette législature. Un mandat que Casado termine combien plus tôt avec la convocation du Élections générales.

Casado a conclu avec ses critiques acerbes de Sánchez un acte à Ermua dans lequel il choyé les jeunes du PP qu’au cours des deux derniers jours, ils ont participé au séminaire qui rappelle le conseiller du PP kidnappé et assassiné par l’ETA il y a 24 ans. Le chef du PP a déjà eu une réunion avec Mikel Iturgaiz et Iaki Garca Calvo à qui il a exprimé sa reconnaissance et son soutien après les deux actes de menaces et d’agressions qu’ils ont subis ces derniers mois. Marié a fait de l’un de ses objectifs politiques la reconnaissance de Miguel ngel Blanco et des victimes du terrorisme. Marié avait déjà commencé en mai 2018 sa campagne aux élections internes qui l’ont conduit à la présidence du PP. L’année dernière et en pleine pandémie, Casado accompagné d’Iturgaiz dans la campagne autonome basque, a également assisté à l’hommage annuel qui est organisé à la mémoire de Blanco.

Marié à Carlos Iturgaiz et le maire de Madrid José Luis Martnez Almeyda ils ont entendu les cris d’un voisin qui, après la minute de silence de Blanco, les a appelés « fachas » et a exigé « Alde hemendik » (hors d’ici, en basque). Iturgaiz, en basque, et a rappelé qu’ici l’ETA avait assassiné le jeune Miguel ngel Blanco.

★★★★★