L’Espagne et le Maroc empêchent une tentative d’entrée de 400 immigrés « malgré les violences utilisées »

Selon un porte-parole de la délégation gouvernementale à Melilla, la ville a subi ce matin « une forte pression sur le périmètre frontalier », après avoir détecté une approche, vers 4h15 du matin, d’un très grand groupe de migrants.

La frontière avec Melilla.
La frontière de Melilla.Cristian CalvoPRESSE EUROPE
  • Immigration Plus de 1 700 immigrés tués en tentant d’atteindre l’Espagne l’année dernière
  • Mexique La dispora haïtienne noie ses espoirs dans le Rio Bravo

Les forces de sécurité de Espagne et Maroc ils ont évité ce vendredi l’entrée massive de Melilla d’un groupe composé de 400 migrants « malgré la violence utilisée » par ces personnes dans leur tentative de sauter par-dessus la double clôture qui sépare la ville espagnole du royaume d’Alau.

Selon un porte-parole de la délégation gouvernementale à Melilla, Melilla a subi ce matin « une forte pression sur le périmètre frontalier », après avoir détecté une approche, vers 4h15, de un très grand groupe, sur environ 400 Africains subsahariens.

Les migrants, de manière organisée, ont été divisés en trois groupes « pour attaquer la clôture en différents points du Nord en même temps », a détaillé la source susmentionnée. Cependant, il a souligné que « le dispositif anti-intrusion coordonné par la Garde civile, ainsi que la collaboration des forces de sécurité marocaines a frustré l’entrée », empêchant également les approches successives, il n’y a donc pas eu d’entrée irrégulière dans la ville.

De même, il a souligné que « malgré la violence que les migrants ont exercée, avec les jets de pierres et autres objectifs contre la Garde civile, aucun agent n’a été blessé ».

La dernière entrée de migrants a eu lieu le mardi 21 septembre. Au total, dix migrants ont réussi à accéder à Melilla alors qu’ils faisaient partie d’un groupe de 50 personnes qui ont organisé une avalanche sur la clôture qui sépare la ville espagnole du Maroc.

Comme cela s’est produit ce vendredi, ce jour-là, les troupes du dispositif anti-intrusion de la Garde civile et la collaboration des Forces de sécurité marocaines ont empêché l’accès de la plupart d’entre eux, « parvenant finalement à faire entrer dans notre ville dix migrants ».

Ces avalanches Ils font partie de la pression migratoire que Melilla a subie tout au long de l’été. La semaine dernière, par exemple, les forces de sécurité d’Espagne et du Maroc ont empêché plusieurs tentatives de sauter par-dessus la clôture de Melilla par des groupes de jusqu’à 100 migrants. Avant le samedi 28 août Aux premières heures de la journée, les forces de sécurité espagnoles et marocaines ont empêché la tentative d’entrée irrégulière de 350 migrants subsahariens à Melilla grâce à la Frontière Beni-EnzarDimanche 5 septembre, je nagerai quatre à travers le nord et lundi, six à travers la clôture d’Aguad.

★★★★★