Les syndicats de police explosent contre la Generalitat et appellent à manifester à Barcelone

Pour la violence contre les agents

Ils considèrent que l’administration « dénigre » les professionnels de la sécurité publique en Catalogne

Des incidents dans une bouteille
Incidents dans une bouteille à Barcelone
  • À l’intérieur Les syndicats de police demandent du « courage » à la Generalitat pour faire face aux violences contre les agents dans les « bouteilles »

« Depuis trop longtemps, les forces de police en Catalogne ont atteint la limite et il est donc nécessaire de renverser une situation insoutenable. » A l’unanimité, les principales organisations syndicales et associations des Mossos d’Esquadra et les policiers locaux ont voulu montrer leur fermeté face aux épisodes de violence qui se sont répétés dans la plupart des bouteilles au cours de l’été dernier contre les agents et ont voulu faire il est très clair qu’ils se sentent interpellés par leurs chefs politiques.

C’est pourquoi ils ont appelé à une manifestation le 23 octobre, entre le Parlement et la Generalitat, pour faire comprendre qu’ils ont besoin de soutien pour mettre en œuvre un modèle d’ordre public qui garantit la sécurité et la coexistence. « Mossos, Gardes Urbaines, Police Locale et Gardes Municipaux, nous considérons qu’il est essentiel d’unir nos forces et revendiquons la nécessité de pouvoir offrir un service public de qualité, conforme à la cohabitation citoyenne normale dans l’espace public. Cependant, en raison de la gravité de la situation, Nous considérons qu’il n’y a pas que les forces de l’ordre qui doivent être mobilisées », soulignent les entités.

Ils considèrent également que « la société civile, fuyant l’instrumentalisation politique dénoncée, devrait se sentir interpellée, puisqu’elle est également touchée par la situation actuelle et subit en première personne, ses terribles conséquences ». Ainsi « la police catalane en dit assez ! Par respect, pour la dignité et pour l’importance d’un service public de qualité, nous ne pouvons laisser continuer à négliger la Sécurité publique, ainsi que les personnes qui la développent. »

Avant la manifestation, des représentants des syndicats de Mossos SAP-FEPOL, USPAC-USCOP, SPC, SME, CAT-ME, Seimei-FEPOL, SICME, AFITCME et SEI ; des gardes urbains et de la police locale SICPOL, SFP-FEPOL, SAPPL et SAPOL, ainsi que l’association professionnelle des Mossos, rencontreront des représentants des groupes parlementaires d’ERC et Junts per Catalunya, qui forment le gouvernement, pour les transférer « l’état d’esprit » des agents puisque ces derniers ont exprimé les opinions les plus belliqueuses sur l’action de la police ces derniers mois.

Ils ont également demandé au ministre de l’Intérieur, Joan Ignasi Elena, « d’aborder la situation de crise actuelle et de trouver une solution consensuelle, au profit du service public de sécurité catalan » ainsi qu’une rencontre avec le président Pere Aragons au cours de laquelle « nous peut évoquer la gravité de la situation que traverse la sécurité publique du pays, ainsi que dénoncer une nouvelle fois l’instrumentalisation constante, dont les forces de police sont l’objet ».

★★★★★