Le délégué du gouvernement désigné pour « l’inaction » par le PP présidera un acte pour les victimes d’Henri Parot

Denis Itxaso propose désormais de placer le « focus sur les victimes innocentes » du terroriste sanglant à la veille de la marche de Sare à Mondragn

Le délégué du Gouvernement Denis Itxaso au siège de la subdelegaci
Le délégué du Gouvernement Denis Itxaso au siège de la sous-délégation du Gouvernement central à Bilbao.Patxi ZorrillaPRESSE ARABA

Le délégué du gouvernement Denis Itxasso a organisé un acte de commémoration aux 39 victimes du terroriste de l’ETA Henri Parot qui aura lieu 24 heures avant que se déroule la marche de solidarité organisée par Sare à Mondragn. L’annonce de l’acte intervient quelques jours après le PP basque critique « l’inaction » d’Itxaso avant la célébration de ces actes d’hommage sans appliquer les préceptes de la loi sur les victimes qui leur permettent d’agir.

L’acte de vendredi prochain sera un « redresser » aux victimes de Parot, une raison partagée par des associations de victimes comme l’AVT et des partis comme PP et Vox qui seront à Mondragn samedi. Itxaso présidera un acte institutionnel avec des représentants des gouvernements central et basque, bien que la présence de la conseillère basque Beatriz Artolazabal soit liée à son statut de membre de la Fundacin del Centre commémoratif des victimes. La présence du directeur du Centre Florencio Domnguez et du directeur des victimes Monserrat Torija est également attendue.

Itxaso défend que les victimes doivent « occuper l’espace public et mériter reconnaissance et réparation, pas leurs auteurs », en référence à la marche que Sare entend développer samedi prochain dans la commune de Guipuzcoan. Porte-parole de Sare et ancien ministre basque de la Justice Joseba Azkarraga a insisté hier lundi que cette activité n’est pas un acte d’hommage à Parot mais de dénonciation pour la continuité en prison d’un qune douzaine d’ETA avec des pénalités de longue durée.

Sare maintient cet acte avec Parot comme protagoniste qui critique tous les partis basques sauf EH Bildu et toutes les institutions sauf celles gouvernées par la maca de la gauche abertzale. En réaction à cet acte d’hommage à Parot et de soutien aux victimes, PP et Vox se rendront à la commune de Gipuzkoan.

Le PP basque avait déjà demandé l’intervention de Parot, rappelant que la loi sur les victimes lui accorde la capacité d’intervenir dans son article 61. La règle approuvée en 2011 établit que les délégués du gouvernement doivent assurer la « dignité des victimes » avec l’interdiction des actes qui supposent l’exaltation ou l’éloge individuel ou collectif du terrorisme, des terroristes ou des organisations terroristes ».

★★★★★