Il tue sa femme et sa fille et se suicide en se pendant dans sa maison de Lloret de Mar

Les Mossos enquêtent sur ce crime après avoir retrouvé les trois corps dans une maison

Mossos à Lloret dans une image d'archive
Mossos à Lloret dans une image d’archiveCLIQUEZ SUR LA PHOTO D’ART

Nouveau cas de violence de genre en Catalogne. Les Mossos d’Esquadra enquêtent sur la mort d’une famille dans une maison de l’urbanisation Els Pinars à Lloret de Mar (Gérone), après avoir trouvé trois corps mardi. Selon des sources policières, l’homme de 55 ans aurait tué sa femme de 53 ans et une fille de 16 ans, puis s’est suicidé en se pendant à une balustrade dans le jardin de la ferme. Les corps des femmes sont apparus couverts de draps et de nombreuses blessures par arme blanche. Tout indique que le suspect aurait agressé les femmes pendant qu’elles dormaient avec un couteau et une hache.

Les agents ont accédé à la maison après qu’un autre fils du couple, qui vit en France, a alerté les services d’urgence alors qu’il tentait de contacter la mère et la soeur sans succès depuis hier soir, selon des sources policières expliquées à ce média.

Précisément, une patrouille de la police locale de Lloret s’est rendue à la maison vers quatre heures de l’après-midi hier pour vérifier que tout allait bien et les agents ont trouvé le corps de l’homme dans le patio et les corps des femmes à l’intérieur du bâtiment. Plus tard, ils ont informé les Mossos qui se sont présentés avec plusieurs patrouilles.

Selon diverses informations parvenues à ce milieu, les trois personnes décédées dans cette maison de Lloret de Mar sont de nationalité russe. Le couple était d’âge moyen et était inscrit dans une urbanisation de cette ville depuis plusieurs années. Dans cette municipalité, il y a une colonie russe considérable puisque de nombreux citoyens de ce pays ont des résidences secondaires sur la Costa Brava et il y a même ceux qui résident toute l’année, profitant du bon climat de la région.

Le confinement a été causé par la pandémie de coronavirus il y a quelques années et les restrictions de mobilité ont contribué au fait que beaucoup sont restés vivre en permanence dans ces maisons et ont décidé de devenir un voisin de plus de la ville.

Les Mossos d’Esquadra se sont chargés de l’enquête sur ordre du tribunal de police de Blanes, qui s’est chargé de déplacer la délégation judiciaire pour retirer les trois corps. Les corps sont morts depuis plusieurs heures, selon des sources de l’enquête à ce journal. Cependant, tout au long de l’après-midi d’hier, des techniciens de la police scientifique ainsi que des membres de la Division d’enquête criminelle (DIC) des Mossos d’Esquadra ont pris en charge les enquêtes à l’intérieur de la maison.

Des représentants de l’Institut de médecine légale sont également venus examiner les corps sur les lieux du crime avant de les emporter. Justement, les Mossos d’Esquadra attendent de compléter le rapport avec l’autopsie avant de remettre leurs conclusions au tribunal.

Après avoir pris connaissance de ce nouveau cas de double fémicide, le Département de l’égalité et du féminisme de la Generalitat a annoncé qu’il mettait à la disposition de la famille et de la mairie de Lloret de Mar (Gérone) toutes les ressources et tous les services nécessaires pour les assister à cette fois et demande instamment d’assurer un maximum d’intimité pour les victimes.

En revanche, le syndicat CCOO de Catalogne a condamné ce crime et a rappelé son ferme engagement à éradiquer la violence sexiste, puisqu’elle s’exerce contre les femmes simplement parce qu’elles le sont.

Ainsi, le syndicat considère que mettre fin à ce type de violence est une affaire d’Etat et demande aux institutions et autorités de s’accorder sur des plans d’action pour construire une société dans laquelle les femmes puissent vivre à l’abri de tout type de violence.

★★★★★