Grève Renfe, aujourd’hui 7 octobre | dernière heure

Les chauffeurs de Renfe poursuivent la grève. En ce cinquième jour de grève, des retards continuent de se produire dans les trains Cercanas dans des villes comme Madrid

Grève Renfe
La grève des machinistes de Renfe provoque des retards dans le service de Cernanas, comme dans la gare d’Atocha, à Madrid, lundi dernierFernando VillarEFE

Renfe visage aujourd’hui, jeudi 7 octobre, le cinquième jour de frapperde ses machinistes, à la veille de Pont de Pilier. Les quatre jours précédents ont connu des situations de chaos, de retards et d’affluence dus au non-respect des prestations minimales de la part des machinistes qui ont dû les exécuter, selon la plainte de Renfe.

Mardi dernier, ces incidents ont provoqué un effondrement du réseau Cercanas de Madrid pendant des heures au point que la compagnie a recommandé aux voyageurs de choisir des itinéraires alternatifs.

11h55 Le président de Renfe : « Certaines infractions peuvent ne pas être causées par les conducteurs »

Le président de Renfe, Isaas Tboas, a admis ce jeudi que dans un « épisode spécifique » la violation des services minimaux dans la grève des machinistes peut être causée par « d’autres causes », bien qu’il ait averti que dans les cas où il est démontré que a été la volonté du travailleur sera sanctionné car il s’agit d’un infraction très grave.

C’est ainsi que Tboas s’est exprimé dans une interview à la Chaîne 24 heures collectée par Servimedia, où il a assuré que l’entreprise a la volonté de parvenir à un accord avec le syndicat Semaf et a révélé avoir demandé à ses négociateurs « de ne pas quitter la table ».  » jusqu’à ce qu’ils l’atteignent. Tboas, qui s’est excusé auprès de tous les citoyens pour la gêne et les dommages que la grève cause chaque jour à des centaines de milliers de personnes, a indiqué que dans le cadre des dossiers ouverts aux chauffeurs, il sera possible de déterminer ce qui s’est passé en dernier.

« Au final on finira par clarifier ce qui s’est passé », a promis le président de Renfe, qui considère que « il n’y a pas de machiniste si stupide de ne pas respecter le minimum lorsqu’elles ont été communiquées ».

11h38 Valence : suppression de trains et panne

Cercanas Valncia signale via Twitter diverses modifications, telles que la suppression du train de 11h03 entre L’Alcdia-Vlc Nord. La prochaine circulaire à 11h38. Il a également informé les voyageurs d’une panne vers 10 heures du matin à Xtiva, sur la ligne Moixent-Vlc Nord.

11h15 « Sans trop de soucis », disent d’autres voyageurs

10h45 Catalogne : les services minimaux sont respectés

Les trains Renfe sont remplir les services minimaux dans le premier créneau horaire pour lequel le Syndicat des chemins de fer (SF) a appelé à des arrêts de travail ce jeudi matin, de 7h00 à 9h00, ont indiqué des sources de l’entreprise à Europa Press.

Ainsi, 85 % des trains Rodalies et 72 % des trains AVE et Longue Distance circulent, après quelques jours de grève au cours desquels les pourcentages de service minimum n’ont pas été atteints, et qui ont coïncidé avec la grève des machinistes également convoquée par la Semaf.

De 12h à 16h, la Semaf a déclenché une nouvelle grève, et 18h00 à 22h00 ils ont appelé à la grève la Semaf et la SF.

10:35 Les voyageurs concernés manifestent

10h30 Madrid : suppression de 10 trains

La suppression de 10 trains de service minimum programmés entre 7h00 et 8h00 du matin entraîne des retards et modifications dans presque toutes les lignes de Cercanas MadridSelon des sources de Renfe, qui assurent que ce matin 80% des services minimaux fournis à Cercanas sont remplis dans le chômage partiel de 7h00 à 9h00.

Les grèves s’appellent de 12h00 à 16h00 et de 18h00 à 22h00..

10h25 Valence: 95% des trains Cercanas circulent dans la première section du 5e jour de chômage

95% des trains en service minimum du service Cercanas de Valencia et Castelln ont circulé le cinquième jour de chômage effectué par les conducteurs de Renfe dans la première section de chômage – de 7 à 9 heures – appelée par l’Union Railway. Dans cette tranche horaire 58 des 61 trains programmés ont circulé, ce qui signifie que 95% des services minimaux ont été remplis, selon des sources EFE de Renfe, qui ont indiqué qu’un des trains n’a pas circulé en raison d’un arrêt maladie.

La grève des cheminots se poursuivra ce jeudi dans les tranches horaires entre 12 et 16 heures et 18 et 22 heures, dans les deux cas appelées par la Semaf.

Les grèves devraient continuer demain vendredi et 11 et 12 octobre, coïncidant avec le Puente del Pilar pour revendiquer l’intégrité dans la fourniture de services par Renfe et le rétablissement de tous les emplois non couverts et de toutes les circulations supprimées.

10h30 augmentation des réservations dans les agences de voyages partagés

BlaBlaCar s’est déjà inscrit pour ce week-end 30% de réservations en plus que dans la même période de 2019, rapporte Europa Press, coïncidant avec la grève des machinistes de Renfe et la fête du 12 octobre. Il prévoyait un total de 200 000 voyages dans toute l’Espagne. Le contexte actuel de gréve de train et l’augmentation du prix de l’essence conduit les utilisateurs qui souhaitent se rendre au pont du Pilar à rechercher un moyen de déplacement « économique et efficace », expliquent des sources de l’entreprise.

★★★★★