Euskadi déclare lundi «  l'urgence sanitaire '' pour lutter contre la deuxième vague de la pandémie Covid-19

Vendredi,
14
août
2020

20:53

Urkullu a déjà approuvé le 13 mars cette mesure qui lui permet de diriger les restrictions et la semaine dernière il prévoyait de recourir à des «  couvre-feux ''

Le Lehendakari I par intérim

Le Lehendakari par intérim Iigo Urkullu lors d'une apparition au siège de la présidence du gouvernement basque.
EFE

Le gouvernement basque déclenche lundi la deuxième «urgence sanitaire» avec laquelle il entend mettre un terme à la deuxième vague d'infections à Covid-19. Le lehendakari par intérim Iigo Urkullu coordonnera à nouveau toutes les décisions des administrations basques comme il l'a fait le 13 mars, 24 heures avant que le Premier ministre Pedro Snchez n'annonce l'état d'alerte. Les conseillers par intérim Nekane Murga et Arantxa Tapia comparaîtront aujourd'hui à partir de 12h30 pour préciser les mesures que le gouvernement basque entend déclencher contre l'augmentation des foyers des deux dernières semaines. Au cours des dernières 24 heures, il y a eu 510 infections, 136 hospitalisés et au cours des trois prochains jours, il est prévu d'effectuer 500 tests dans la ville d'Azpeitia après avoir détecté une épidémie dans une zone de bars.

Le gouvernement basque publiera lundi prochain un triple règlement qui ramènera Euskadi à la situation vécue le 13 mars au début de la première vague de Covid-19. Le Lehendakari Urkullu et le conseiller Nekane Murga avaient déjà prévenu qu'ils adopteraient de nouvelles mesures plus restrictives si l'augmentation des infections avec des flambées continues tant liées aux lieux de loisirs comme les bars et restaurants que dans les maisons de retraite se poursuit.

Urkullu a averti samedi dernier qu'il serait nécessaire d'adopter de nouvelles mesures et insinuer de recourir à des «  couvre-feux '' pour contrer l'apparition d'infections liées aux soi-disant «  non-partis '' qui se déroulent dans les villes basques au cours de ce mois d'août.

La vie nocturne est derrière le dispositif activé aujourd'hui par le ministère de la Santé de la municipalité guipuzcoenne d'Azpeitia après la détection de 13 positifs en une journée à Azpeitia. Le gouvernement basque a demandé à tous les citoyens qui ont bu dans les bars de la rue Erdikale le week-end dernier (7, 8 et 9) de demander un rendez-vous pour effectuer des tests PCR pendant ce week-end. Tout indique que parmi les 13 confirmés, il y a des travailleurs de ces locaux et, comme cela s'est produit dans des villes comme Ordizia, Tolosa, Eibar ou Zarautz, le service de santé entend limiter les infections en identifiant au plus vite les éventuels positifs.

Les premiers points positifs à Azpeitia ont été rendus publics mercredi dernier avec quatre personnes touchées (dont deux religieuses) qui résident au centre de spiritualité de Loyola. Selon les données fournies par Osakidetza, jusqu'à mercredi dernier, un total de 7 positifs avaient été détectés dans cette municipalité, mais au cours de la dernière heure, la contagion a grimpé en flèche dans 13 nouveaux affectés. Quelques heures après la publication de ces données, Osakidetza a annoncé le début de tests généralisés dans cette ville de seulement 14000 habitants mais en raison d'une source de contagion dans la zone de loisirs d'Erdikale, située à plus de deux kilomètres de la basilique de Loyola.

De plus, les foyers ont également atteint les résidences basques. Le Diputacin de Bizkaia a confirmé aujourd'hui une nouvelle source de contagions dans la résidence Gallarta de l'Institut Foral d'Assistance Sociale, qui touche 11 usagers et 5 travailleurs. Avec cette nouvelle épidémie, il y a déjà 3 résidences Biscan avec des utilisateurs touchés par le coronavirus et 53 le nombre d'utilisateurs avec positif, ainsi que 49 travailleurs avec contagion confirmée.

Le solde des personnes infectées dans les résidences de ce Territoire Historique s'élève à 53 usagers et 116 travailleurs, dont 49 ont confirmé la contagion et 67 sont en situation d'isolement préventif, sans avoir confirmé leur contagion.

Au total, 510 sont nouvellement infectés au Pays basque, dont 136 sont hospitalisés. 13 patients sont dans les unités de soins intensifs.

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

★★★★★