L'Euskadi entre pleinement dans la nouvelle normalité à partir de ce vendredi

Mise à jour

Jeudi,
18
juin
2020

13:37

Le gouvernement basque approuve le décret qui met fin à l'état d'alarme, mais demande au citoyen de faire preuve de prudence et insiste sur l'utilisation de masques. Ils donnent les foyers Basurto et Txagorritxu comme contrôlés. Dans les dernières heures de l'état d'alarme, il y a un décès par coronavirus et dix nouvelles infections

Nehake Murga, Jsu Erkoreka et Arantxa Tapia.

Nehake Murga, Jsu Erkoreka et Arantxa Tapia.
IREKIA

Euskadi entre officiellement dans la «nouvelle normalité». Le gouvernement basque a approuvé aujourd’hui en Conseil extraordinaire la lever l'état d'alarme décrétée par la crise des coronavirus.

Ça finit donc 100 jours d'exceptionnalité qu'ils ont même forcé la suspension des élections autonomes prévues le 5 avril et qui auront finalement lieu le 12 juillet.

Le décret signé par Lehendakari Urkullu et qui entrera en vigueur à minuit le vendredi 19, c'est-à-dire à partir de minuit, fait beaucoup d'emphase sur l'utilisation d'un masque, "car il y a plus de mobilité plus de masque", disent-ils du gouvernement, et un engagement individuel en faveur des mesures de prévention et de contrôle est demandé, car "le virus est toujours parmi nous", préviennent-ils.

Permettez-vous de demain, le déplacement en Cantabrie, l'augmentation de la capacité hôtelière, l'ouverture de terrains de jeux et discothèques d'une capacité de 60% mais sans piste de danse, entre autres.

Le gouvernement basque a adopté cette décision après avoir pris connaissance des rapports d'experts sur la santé publique qui garantissent que la situation sanitaire et épidémiologique au Pays basque permet l'achèvement de la phase III de désescalade et en considérant foyers contrôlés de l'hôpital de Txagorritxu à lave et Basurto à Bikaiaet dans lesquelles 15 et 44 personnes ont été affectées, respectivement. "Les deux foyers sont entièrement contrôlés"le conseiller de santé, Nekane Murga, l'a souligné. Dans les dernières heures, sur le point de mettre fin à l'état d'alarme, il y a eu un nouveau décès par coronavirus, et 10 nouvelles infections ont été détectées dans la journée d'hier par des tests PVR , 7 en Biscaye, 2 en lave et 1 à Gipuzkoa.

Ce qui peut être fait

En plus de commencer des voyages en Cantabrie, -pour le reste des communautés, nous devrons attendre jusqu'à dimanche- la fin de l'état d'alarme nous permet d'augmenter la capacité de transport et de commerce et les services d'accueil, tout en garantissant la distance sociale de 1,5 mètre.

Dans les actes ou spectacles en direct, la capacité maximale est de 1 000 personnes, et 60% de la capacité totale est imposée pour d'autres activités à l'intérieur.

Les aires de jeux sont rouvertes et le nombre de places est limité à 65 personnes pour les funérailles dans les espaces ouverts ou 30 personnes dans les espaces fermés.

Les espaces de culte ne peuvent excéder 75% de la capacité.

Les discothèques peuvent ouvrir à 60% de la capacité, mais sans piste de danse, qui doit être occupée par des tables.

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

★★★★★