Le PP demande au gouvernement de préciser s’il va céder le contrôle de l’eau à la Catalogne contre la Garde civile

Les « populaires » demandent des explications à l’Exécutif sur la formation que les Transports vont donner aux Mossos en matière de sécurité maritime malgré le fait que les pouvoirs soient de l’Institut Armée

La porte-parole « populaire » Ana Bel
La porte-parole « populaire » Ana Belz Vzquez, au CongrèsPiscine

Le Parti populaire souhaite que l’exécutif clarifie les derniers mouvements des Mossos, en territoire maritime, dont la juridiction est exclusivement la Garde civile par la loi.

Ce journal rapporte que le ministère des Transports de José Luis balos forme les Mossos « pour le gouvernement des bateaux ». Depuis des mois, la Generalitat tente de promouvoir une unité de la Police autonome dédiée à la sécurité maritime, un domaine où les collectivités n’ont aucune juridiction.

Désormais, c’est le gouvernement central qui « collabore » à la mise en place de cette unité, en formant les membres de la police autonome.

Mais le Parti populaire veut des explications immédiates du gouvernement sur ces démarches, et c’est pourquoi, hier, il a présenté une série d’initiatives parlementaires au gouvernement en général et au ministère de Balos en particulier.

Les députés « populaires » Cayetana lvarez de Toledo, Ana Beln Vzquez et Llanos de Luna ont déjà posé des questions à l’exécutif au Congrès. « Le gouvernement a-t-il l’intention de transférer à la Generalitat les pouvoirs de la Garde civile dans la mer territoriale espagnole que baa Catalua? », Commence l’initiative du PP à laquelle EL MUNDO a eu accès.

Le « populaire » encadre ces mouvements dans la dynamique politique que La Moncloa entretient avec le nouvel Exécutif catalan et ses partenaires. Et pour cette raison, il demande également : « Ce transfert fait-il partie de la négociation et de la reddition du gouvernement espagnol dans la soi-disant « table de dialogue » ?

« Dans quel but cette formation est-elle donnée aux Mossos ? », demandent-ils également au Gouvernement dans les rangs du PP. « Combien coûte cette formation que le gouvernement espagnol va leur donner à tous les Espagnols ? », dit la dernière des questions.

Les « populaires » rappellent dans leur présentation que la loi sur les forces et organes de sécurité de l’État « établit que la mission de la Garde civile est de protéger le libre exercice des droits et libertés et de garantir la sécurité des citoyens dans la mer territoriale ».

Ils soulignent que le 20 février a été déployée la première unité de la police de Mossos Martima « dont le but est de contrôler ce que la Generalitat appelle les « eaux territoriales catalanes », un concept inexistant car les eaux territoriales sont une compétence exclusive de l’État ».

Déjà alors, dans les rangs « populaires », le gouvernement était interrogé sur cette attitude de la Catalogne. Et l’Exécutif, a indiqué qu' »il n’envisage pas de transférer les pouvoirs en matière de sécurité maritime et en aucun cas de procéder à un transfert de compétence quel qu’il soit ».

Maintenant, étant donné que l’Exécutif forme les Mossos pour une compétition qu’ils n’ont pas, et compte tenu du nouveau changement de scénario politique, le PP craint qu’il y ait eu un changement de critères par le Gouvernement et demande des explications à l’Exécutif.