Le Parlement des Baléares demande à la Garde civile de mettre des affiches dans les casernes pour encourager l’usage du catalan

Adopte une motion pour exhorter le gouvernement à informer les citoyens qu’ils peuvent utiliser la langue dans les postes de police, les casernes et les aéroports

Le l
Le chef du parti qui a présenté la proposition, Josep Castells.Isaac bujPE

La campagne de lobbying des partenaires se poursuit nationalistes du PSOE aux Baléares pour protéger l’utilisation des Catalan dans la sphère publique.

Si, il y a une semaine, les alliés d’Armengol ont obligé le président à se prononcer sur la controverse linguistique autour de l’utilisation du catalan dans la santé, ils ont maintenant porté leurs revendications devant le Parlement autonome, faisant avancer une batterie de motions approuvées, avec des amendements, avec les votes des partis de la coalition de gauche (PSOE, Unidas Podemos et Mme) qui gouvernent l’archipel.

Parmi eux, une motion qui « exhorte » la Délégation du Gouvernement dans les îles pour mettre des affiches dans Caserne de la garde civile pour protéger le droit d’utiliser le catalan dans ses installations.

La proposition a été retenue avec 32 voix pour et 17 contre.

Dans ce document, la Chambre des Baléares demande à la Délégation du gouvernement d’installer, dans des endroits visibles de tous les postes de police du Corps de la police nationale et dans les casernes de la Garde civile des îles Baléares, des affiches pour informer le droit d’utiliser les deux langues officielles – catalan et espagnol – et le droit des utilisateurs d’effectuer toutes les procédures dans l’une ou l’autre des deux langues. Une initiative qui vise principalement à protéger la communauté de langue catalane.

Accusation contre les agents

En outre, la plénière a approuvé une déclaration selon laquelle montre « préoccupation » il se définit donc comme « manque de sensibilité à l’égard des droits linguistiques » qui « ont parfois été démontrés par les forces et organes de sécurité de l’État » et demande que « les agents soient formés à cet égard ».

C’est l’un des points d’une motion présentée par le Groupe mixte et Mme per Menorca, la marque minorquine des partenaires du Gouvernement. Il a été débattu et partiellement approuvé ce mardi lors de la séance plénière de la Chambre des Baléares.

PLUS D’ARGENT PUBLIC

Parallèlement à cette proposition, il a également été approuvé d’exhorter AENA et l’Autorité portuaire des Îles Baléares à installer, dans tous les aéroports et ports des Îles, des affiches pour informer de ce droit. Et on prétend garantir que la signalétique et les affiches d’information générale à caractère fixe et les documents d’information pour les usagers du système public de santé soient rédigés, au moins, en catalan.

L’initiative propose également d’exiger du gouvernement qu’il adopte les règlements nécessaires pour créer un accueil et intégration, conçu pour garantir l’enracinement des personnes qui viennent d’arriver dans la langue et la culture des îles.

En outre, il a été approuvé d’exiger que le gouvernement des Baléares augmente les allocations économiques destinées à la promotion de la langue pour l’année prochaine, augmentant les dépenses de plus de 600.000 euros.

★★★★★