L’audience reporte la livraison de ‘El Pollo’ Carvajal en raison d’une erreur de procédure et permet de l’interroger sur le financement de Podemos

La Chambre détecte une déficience dans l’exécution de la Plénière et paralyse l’extradition

Hugo 'El Pollo' Carvajal à la Cour nationale en 2019.
Hugo ‘El Pollo’ Carvajal à la Cour nationale en 2019.
  • Tribunaux Le juge informe le tribunal dont dépend la livraison de ‘El Pollo’ Carvajal qu’il a toujours une déclaration en attente sur Podemos
  • Profil Hugo Carvajal, le dépositaire des secrets du Chavismo

La Cour nationale a arrêté l’extradition de l’ancien chef de la sécurité de Nicols Maduro, Hugo Le poulet Carvajal, pour une question de procédure. Jusque-là, il était prévu de livrer à États Unis se produira sous peu, comme on pouvait s’y attendre ce samedi.

A la demande de la défense de Carvajal, les magistrats du Troisième section de la Chambre criminelle ils ont conclu que la Plénière de la Chambre n’a pas exécuté elle-même une ordonnance de la Plénière qui doit être formalisée avant d’exécuter la remise.

Des sources publiques estiment que la question pourrait être abordée dès que possible lors de la prochaine session plénière, prévue le vendredi 29 octobre. La convocation que Carvajal a eue devant la Cour centrale d’instruction 6 pour témoigner du prétendu financement irrégulier de Podemos était le 27, donc tout indique que l’armée vénézuélienne pourrait se présenter au rendez-vous avec le juge Manuel Garca-Castelln.

« Dans un souci d’efficacité de la protection judiciaire, la matérialisation de la remise aux Etats-Unis d’Amérique du Nord est suspendue et une copie certifiée conforme du mémoire à décharge et des présentes est fournie à la Plénière de la Chambre pour qu’elle y tranche », indique le Ordre de la troisième section.

Des sources proches du dossier expliquent que ce qui reste à accomplir pour procéder à la livraison, c’est aux autorités américaines d’informer l’Audience sur certains aspects de l’éventuelle exécution de la peine qui pourrait être infligée à Carvajal dans ce pays. Ils ajoutent qu’il ne s’agit pas d’une simple formalité et que son accomplissement, qui doit être revu par la Plénière, prendra des semaines.

Mardi dernier le Ministre de l’Interieur Il a confirmé sa décision de ne pas accorder l’asile à l’ancien militaire en confirmant une nouvelle fois qu’il ne remplissait pas les conditions requises, comme l’ont indiqué des sources ministérielles à ce journal.

La Bureau de l’asile et des réfugiés Il s’en était déjà vu refuser en septembre 2019 pour – comme aujourd’hui – ne pas remplir les conditions de la loi sur le droit d’asile. Cette année-là, les juges espagnols ont accepté de l’extrader mais l’ancien militaire s’est échappé et est resté porté disparu jusqu’en septembre dernier lorsque la police l’a retrouvé dans un appartement madrilène où il se cachait.

Depuis son arrestation le mois dernier, la défense de Carvajal a présenté un examen des écrits et des ressources dans divers cas contre la reddition. L’un d’eux est celui qui vient de la paralyser. Dans le même temps, Carvajal a proposé de collaborer avec la justice espagnole, circonstance avec laquelle il espère bloquer l’extradition.

★★★★★