La Cour suprême confirme qu’Artur Mas et son équipe doivent payer cinq millions pour la consultation 9-N

La Haute Cour rejette le dernier recours et rend définitif le premier jugement de la Cour des comptes contre les indépendantistes

L'ancien président de la Generalitat Artur Mas, lors d'une conférence de presse mardi à Barcelone.
L’ancien président de la Generalitat Artur Mas, lors d’une conférence de presse mardi à Barcelone.EFE
  • Catalogne Le gouvernement défend un « costume sur mesure » pour la Catalogne avec un référendum « consultatif »
  • Procédures Le gouvernement fait taire le procureur de la République dans le processus contre les indépendantistes devant la Cour des comptes

Premier jugement définitif contre les indépendantistes pour dépenses illégales du procs. La condamnation des responsables des dépenses illégales dans la consultation du 9-N 2014 est désormais définitive et la Cour des comptes peut désormais procéder à l’exécution du paiement. La Cour suprême a rejeté l’admission des derniers pourvois en cassation présentés par l’ancien président de Catalogne Artur Mas et sept anciens hauts fonctionnaires de la Generalitat contre l’arrêt rendu par la Cour des comptes en 2019 les condamnant à restituer 4 988 620, 11 euros pour les frais de la consultation d’indépendance.

La Cour des comptes a d’abord affirmé 5,2 millions, mais le montant a finalement été abaissé. Mas et ses subordonnés ont déposé une caution et ont vu des actifs bloqués jusqu’à l’heure du jugement final qui est déjà arrivé ce jeudi lorsque la décision finale de la Cour suprême a été notifiée.

La première section de la Chambre contentieuse-administrative a rejeté les trois recours formés à ce sujet : celui soulevé par Mas, Joana Ortega Oui Josefina Valls; un autre de Francesc Homs, Jordi Vilajoana, Ignasi Genovs Oui Jaume Domingo Planas; et un tiers de Teresa Prohias et Ricart.

Ils le justifient par manque d’argumentation. « Ils n’ont pas été appliqués dans cette affaire, ces raisons inconnues que la loi recèle pour apprécier l’intérêt objectif de l’appel sans qu’aucune argumentation ne soit développée pour prouver le prétendu allégué. »

Il condamne également les parties aux dépens, fixant un montant maximum de mille euros pour tous les concepts, majoré de la TVA correspondante, dont chacun doit verser 666 euros à l’Administration de l’Etat pour leur comparution et opposition à l’admission de ces contestations. . . .

Ce montant est le moindre par rapport au coup de devoir payer de sa poche ou en collectant les dépenses illégales du procs. La Cour des comptes a considéré le détournement de dépenses telles que l’achat de 7.000 ordinateurs pour tenir la consultation « sans appui budgétaire admissible » à cet effet, ainsi que d’autres dépenses de communication et de publicité.

En outre, l’organisme comptable a désigné Mas comme le principal responsable du 9N, il doit donc répondre de tous les condamnés au cas où les autres ne pourraient pas faire face au remboursement. Le EX Président Il a déposé 2,2 millions à sa date, indiquant clairement qu’il ne rendait pas d’argent, mais répondait simplement à une exigence de caution en attendant le jugement final.

Ce premier jugement définitif intervient en pleine phase de poursuites pour les frais de l’autre consultation illégale du 1er octobre 2017 et pour la promotion de la souveraineté à l’étranger avec le réseau Generalitat.

★★★★★