Ils trouvent un cadavre flottant dans la zone où le bateau de la route majorquine a fait naufrage

Lundi, 14 immigrés ont été secourus à la dérive et depuis lors, trois personnes disparues ont été recherchées

Une ambulance arrive au port de Palma lors du sauvetage de lundi.
Une ambulance arrive au port de Palma lors du sauvetage de lundi.ALBERTO VERA

Quand il est deux jours après principale épave connue d’une patère Algérienne dans les eaux de Majorque depuis le début de la route migratoire irrégulière entre l’île et l’Afrique du Nord, cet après-midi un corps a été retrouvé près de la zone de l’accident.

Salvamento Marimo a retrouvé un corps dans les eaux de l’archipel de Cabrera, près des coordonnées où s’est produit l’accident. La découverte se produit lors de la recherche du trois migrants portés disparus lundi dans l’accident, la Garde civile enquête donc pour savoir si, comme le suggèrent les hypothèses initiales, il s’agit de l’une de ces personnes.

Pour le moment, les autorités ne le confirment pas et demandent la prudence en attendant la réalisation des études médico-légales. Ils ne confirment ni n’excluent qu’il soit lié. Le corps a été transféré au port de Palma.

Selon la délégation gouvernementale, à trois heures de l’après-midi, l’équipage d’un hélicoptère L’agence de secours a aperçu un corps sans vie et environ une heure plus tard, les spécialistes déplacés dans un bateau ont confirmé qu’il s’agissait d’un cadavre en état de décomposition avancé.

Rappelons que lundi après-midi dernier, les équipes de secours ont secouru quatorze personnes âgées de 19 à 26 ans à la dérive en pleine tempête.

Certains d’entre eux étaient encore à bord du bateau et d’autres étaient tombés à la mer, se lançant pour essayer de nager jusqu’aux rivages. Quelque chose d’inabordable, étant à plus de 8 miles.

Selon les naufrages, il y avait 17 membres d’équipage initiaux du bateau endommagé, c’est pourquoi la zone a continué à être fouillée ces jours-ci à la recherche des trois disparus.

Selon le témoignage des migrants, qui se trouvaient dans laEn état de choc, d’hypothermie et de famine, ils étaient à la dérive depuis une douzaine de jours, perdus en mer. Ils avaient manqué de nourriture et de boisson et avaient été forcés de boire de l’eau de mer. L’un d’eux a été hospitalisé aux soins intensifs de l’hôpital public Son Espases.

Parmi les disparus, certains des survivants ont indiqué, étaient ses proches.

Tout au long de cette année, plus de 1700 immigrants illégaux sont arrivés aux îles Baléares dans des bateaux et autres bateaux. Ils arrivent après avoir payé entre 1 500 et 3 000 euros par personne aux gangs organisés et mafias qui opèrent en Afrique du Nord et utilisent les îles comme point d’entrée vers l’Europe, avec principalement les grandes villes françaises et belges comme destination finale.

★★★★★