Ils retrouvent le corps de Clara, la fillette de 10 ans disparue dans le marais de San Juan

La Garde civile a assuré que la découverte avait été retardée car « ils cherchaient dans une zone voisine, mais la mauvaise »

Ils retrouvent le corps de Clara, la fillette de 10 ans disparue dans le marais de San Juan// Photo: 112 Communauté de Madrid

Le corps de Clara, le Fillette de 10 ans disparue mardi dernier dans les eaux de marais de San Juan, a été localisé ce dimanche.

La Garde civile a assuré que le retard dans la découverte était dû au fait que « Ils cherchaient dans une zone voisine mais erronée ».

C’est ce qu’a déclaré le capitaine de la Garde civile et coordinateur de l’opération, Pedro Trigueros, dans des déclarations aux journalistes à l’accès à l’urbanisation de Ciudad de San Ramón pour rapporter les détails de l’emplacement du corps de la jeune fille.

Trigueros a détaillé que les plongeurs de la Garde civile ont retrouvé le corps 26 mètres de profondeur vers 11h40, dans une zone à 180 mètres du premier point qu’ils avaient marqué pour les recherches.

Pour sa part, le chef des pompiers de la Communauté de Madrid, Agustn de la Herrn, a reconnu qu’il s’agissait de une recherche « dure et complexe » Cela a duré six jours et maintenant le « soulagement de la douleur » de la famille commence.

A ajouté que l’équipe de recherche est « soulagée, mais aussi très triste ». « L’ensemble de l’appareil allait rester jusqu’à ce que nous le trouvions. Il n’y avait pas de place pour un quelconque repos. Cela fait six jours et six très longues nuits mais, finalement, nous l’avons trouvé », a-t-il assuré.

Mercedes Zarzalejos, maire de Saint-Martin de Valdeiglesias, municipalité dans laquelle se trouve le réservoir, a valorisé le travail des équipes qui ont participé à la recherche et a reconnu le « malheur » de l’actualité mais « c’était ce à quoi je m’attendais et, le plus tôt sera le mieux ».

Le plus jeune était avec d’autres enfants sur une plate-forme en bois installé à l’arrière d’un bateau quand, à un moment donné, ses proches ont perdu leur trace et, après avoir fait plusieurs fois le tour des lieux, ils ont appelé les secours mardi après-midi.

Les proches, qui ont été soignés par un groupe de psychologues, ont déclaré que le mineur était tombé à l’eau sans gilet de sauvetage.

Depuis, quelque 70 personnes ont participé à leur recherche qui ont fait partie d’un dispositif composé de membres de la Garde civile, de la Croix-Rouge, de la Protection civile, de la police locale et des pompiers.

★★★★★