Files d’attente de deux heures au Zendal le jour des 30.000 vaccinations : « Ils nous ont ici debout par cette chaleur »

De Santé ils assurent qu’aujourd’hui il a été vacciné « 8.000 personnes de plus que les jours précédents »

De longues files d'attente au Zendal.
De longues files d’attente au Zendal.EFE

Environ deux heures ont pris une partie du 30 000 personnes citées pour la vaccination à l’hôpital Isabel Zendal ce mercredi. Sous un soleil de plomb, des files interminables qui serpentaient et encerclaient le centre médical avançaient avec fluidité, bien que la convocation massive ait laissé un panorama de loin semblable à une mer d’individus qui n’avait pas de fin.

Certains participants ont choisi de sortir de la file et de revenir plus tard, en s’appuyant sur que votre QR code en vaille encore la peine à la tombée de la nuit. Mais la plupart, déjà mis, ont décidé d’attendre et de recevoir leur dose tant attendue. « Au total ça m’a pris une heure et quart, la file d’attente passe vite, mais Quand tu vois tous ces gens dès qu’ils arrivent, ça fait peur« Javier a fait remarquer dès qu’il a été immunisé avec le premier flacon.

Il faisait partie de la file d’attente des plus de 30 ans, qui jusqu’à aujourd’hui n’ont pas pu accéder au processus de vaccination. Le pavillon 1 leur était réservé. longues files d’attente ceux convoqués entre 60 et 70 ans pour leur injecter la deuxième dose d’AstraZeneca dans le Hall 3.

De longues files d'attente au Zendal.
De longues files d’attente au Zendal.EFE

David, un autre trentenaire, a souligné que « le pire, c’est de ne pas voir que tu vas faire la queue, le pire c’est qu’ils te disent que ça va vite « . »Cela m’a pris une heure, 57 minutes, 43 secondes d’horloge », a-t-il souligné. Et il a ajouté, déjà vacciné : « Il me semblait qu’il y avait un manque d’informations, surtout pour les plus âgés, qui étaient un peu perdus à la recherche de leur lignée. Une fois à l’intérieur de l’hôpital, tout se passe bien. Pim, Pam, pfizerized. Magnifique, vraiment ».

D’autres étaient plus critiques. « Quelle organisation, ils nous ont debout ici dans cette chaleur« , a déclaré un vétéran visiblement en colère sur les bords du Zendal, un point de vue partagé à la fois par les personnes présentes et par les utilisateurs des réseaux sociaux, où ils n’ont pas hésité à enregistrer la situation avec des images et des vidéos qui reflétaient les attentes. »C’est le chaos le plus absolu, de très longues queues au soleil, le parking un peu moins qu’impossible… le manque d’organisation est total, cela ne peut pas être, un autre accord est possible », s’est plaint Agustn Gonzlez sur Twitter.

Celui-ci mettait l’accent sur la question de la pking, car dans les rues environnantes on pouvait voir Des voitures sur les trottoirs, sur les ronds-points, en double file… Et, sur les routes, les embouteillages et les foules de véhicules. « Le truc de Zendal ne me semble même pas à moitié normal, des personnes âgées obligées de se faire vacciner ici faisant la queue au soleil comme si c’était en octobre », a souligné Laura Sánchez.

Effondrement du véhicule
Effondrement de véhicules aux abords de Zendal.EFE

Le ministre de la Santé a assuré à ce journal que l’infirmière de l’hôpital d’urgence Isabel Zendal « vacciner 8 000 personnes de plus aujourd’hui que les jours précédents« . » Le centre de santé a vacciné aujourd’hui un total de 30 000 personnes contre 22 000 qui recevaient la dose jusqu’à présent. Cette augmentation représente 36,36% de plus que la vaccination habituelle », ajoutent-ils, tout en reconnaissant que « à des moments précis l’attente a légèrement augmenté.

★★★★★