360 euros par an pour aller travailler à vélo ou en scooter?

Actualisé

Lundi,
22
juin
2020

08:04

Le groupe socialiste des tribunaux valenciens demande au gouvernement Puig une incitation économique pour promouvoir l'utilisation des transports durables. L'exécutif valencien accorde déjà jusqu'à 250 aides à l'achat

Un couple à vélo dans les rues de Valence.

Un couple à vélo dans les rues de Valence.
E.M.

  • Aide.

    Jusqu'à 250 euros d'aide de la Generalitat pour l'achat de vélos ou scooters

La promotion du transport durable est l'un des défis que le gouvernement valencien a fixé pour la nouvelle normalité laissée par la pandémie de coronavirus. La prolifération du véhicule privé pour fuir la massification des transports en commun est l'une des conséquences qu'il vise à éviter en favorisant des moyens durables et le PSPV souhaite proposer à l'exécutif de Ximo Puig d'aller plus loin et de récompenser ceux qui utilisent un vélo ou scooter pour aller travailler.

Le porte-parole socialiste de l'Hacienda las Cortes, José Muñoz, et le porte-parole de la mobilité pour le groupe socialiste, Michel Montaner, ont présenté une proposition de loi (PNL) dans laquelle le Consell est invité à créer une incitation économique spécifique pour les travailleurs se rendre à leur travail dans le transport durable. Cette initiative, qui peut atteindre jusqu'à 360 euros par an, vise à "promouvoir l'utilisation de ces moyens de transport et en même temps à récupérer" les espaces que les citoyens ont cédés aux véhicules privés ".

Un exemple des avantages générés par la généralisation de ce type de véhicule est la réduction de la pollution dans les mois de confinement, "qui a été placée à un minimum acceptable pour la vie humaine", explique le socialiste. C’est pourquoi ce n’est pas la seule mesure qu’ils proposent, mais une autre parmi déduction dans la section régionale de l'impôt sur le revenu des particuliers, avec un maximum de 300 euros, à tous ceux qui achètent un vélo, un scooter ou des produits dérivés motorisés pour aller travailler et également à ceux qui décident de les acheter d'occasion, et le gouvernement espagnol est invité à "faire de même dans la section de l'impôt sur le revenu de l'Etat. "

Aussi, pour ceux qui optent pour la réparation de vélos, scooters et dérivés électriques, demandez une déduction de 100 euros dans la section régionale. Dans tous les cas, comme le reflète l'initiative, elle serait applicable aux revenu inférieur à 24 000 euros par an. Le PNL comprend d'autres propositions d'aide pour encourager la création de parking public à vélos.

Aides à l'achat

À la mi-mai, le gouvernement de Valence a annoncé qu'il investirait un demi-million d'euros dans une ligne d'aide directe pour l'achat de vélos et de scooters dans le cadre du plan de promotion de l'utilisation du vélo développé par le ministère de la Politique territoriale, Travaux Public et mobilité.

L'aide pourrait atteindre 250 euros et est ouverte à tous les résidents de la communauté valencienne qui achètent le véhicule dans l'un des établissements commerciaux qui se joignent à l'initiative.

Nouvelles pistes cyclables

Le ministère de la Politique territoriale, des Travaux publics et de la Mobilité a également annoncé lors de l'état d'alerte qu'il allait promouvoir des pistes cyclables pour relier les zones métropolitaines des trois capitales. 14 itinéraires relieront en toute sécurité Valence à ses environs les plus proches, ainsi que Castellón et Alicante-Elx.

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

★★★★★