1 200 kilos de cocaïne interviennent dans un voilier à 600 milles des îles Canaries et arrêtent ses deux membres d’équipage

La cocaïne venait d’Amérique du Sud et était censée être destinée à la péninsule ibérique.

Une voiture de patrouille de la Garde civile.
Une voiture de patrouille de la Garde civile.Antonio Hérédia
  • Madrid Noelia de Mingo est réincarcérée à la prison de Fontcalent après les multiples agressions à El Molar
  • Événements 15 personnes arrêtées dans plusieurs villes espagnoles pour avoir diffusé du matériel pédopornographique via Twitter

La Garde civile, la Police nationale et l’Agence fiscale ont appréhendé 1 200 kilogrammes de cocaïne d’Amérique du Sud sur un voilier alors qu’ils naviguaient à environ 600 milles à l’ouest de la îles Canaries et ils ont arrêté les deux membres d’équipage du bateau, un Espagnol et un Italien qui n’ont pas résisté.

Cela a été rapporté par les trois organes dans une déclaration commune dans laquelle ils ajoutent que l’interception a eu lieu le 20 septembre dernier dans les eaux internationales lorsque l’équipage du barrage de la patrouille de surveillance douanière de l’agence fiscale « Petrel I », basée à Vigo, est monté à bord du voilier, nommé « Memo ».

À l’intérieur, ils ont trouvé la cargaison de cocaïne en provenance d’Amérique du Sud, vraisemblablement destinée à la péninsule ibérique, et ont arrêté ses deux membres d’équipage.

Il se trouve que le voilier naviguait aucun drapeau connu d’aucun état. Après avoir consulté les nationalités présumées du navire auprès des autorités britanniques et allemandes, qui n’ont pas pu confirmer son pavillon, il est considéré comme un navire sans nationalité.

Enfin, le voilier, ainsi que la drogue saisie et les deux membres d’équipage détenus, ont été transférés au port de Las Palmas alors que l’enquête est toujours ouverte pour enquête. identification du groupe criminel cible de la substance stupéfiante et est dirigée par le procureur spécial antidrogue et par le chef du tribunal central d’instruction numéro 2 de la Cour nationale.

Coopération internationale

L’opération d’arraisonnement a été réalisée dans le cadre de la coopération policière internationale existante entre la Surveillance douanière de l’Agence fiscale, la Police nationale et la Garde civile, en collaboration avec l’ANC britannique, le tout sous la coordination assurée par le Centre de Renseignement contre le trafic, le terrorisme et le crime organisé (CITCO) et MAOC-N (Centre d’analyse et d’opérations maritimes sur le trafic de drogue).

Aussi, grâce à cela coopération internationale il a été possible de localiser le bateau, initialement inconnu, et il a été intercepté.

★★★★★