L’incendie de Boiro brûle déjà 1 750 hectares et l’alerte est maintenue pour celui près du noyau de Pieiro

La Xunta de Galicia considère l’incendie de Vern stabilisé

L’incendie du Boiro brûle déjà 1 750 hectares et l’alerte reste en vigueurLE MONDE
  • Caldes Le feu a déjà brûlé 350 hectares
  • village Au total, 18 médias aériens se battent pour éteindre un incendie près de Santa Cruz del Valle

La Consellera do Medio Rural a signalé que la zone brûlée dans l’incendie déclaré jeudi dans le Paroisse des curésdans la ville de Coroese Boiros’élève à 1 750 hectares et l’alerte est maintenue en raison de la proximité de l’incendie avec le noyau de Pieiro.

Municipalités voisines, comme celles de Ribeira, où à Oleiros ils étaient 700 personnes expulsées du camping Ra de Arosa et A Pobra ont été touchés par la propagation.

Le maire de cette dernière localité, Xos Lois Pieiroa parlé sur ses réseaux sociaux d’une nuit « pire » après une journée « mortelle » pour la région de Barbanza en raison d’un incendie qui traversé la montagne « à toute allure » étant impossible de savoir où ça allait « s’arrêter ». « Difficile d’assimiler tout ça, blessure profonde dans notre terre », a-t-il écrit.

De même, la Xunta de Galicia a également notifié que les hectares brûlés dans l’incendie de la paroisse de Xuntnoui, dans Pont de Caldelas –dans laquelle la ‘Situation 2’ est également décrétée en raison de la proximité de l’incendie avec les maisons du centre d’A Canicouva–, ils atteignent déjà 300.

D’autre part, il a considéré l’incendie qui s’est déclaré mercredi dernier dans la ville d’Orense de voir qui, selon les dernières estimations, a brûlé quelque 600 hectares.

À plus grand que ceux de Boiro et Ponte Caldelas, le feu de Caldas de Reis, avec 450 hectares calcinés. En outre, ceux d’Arbo (Pontevedra) –la paroisse de Mourentn et Barcela– et celui de la paroisse de Pereiro, dans la municipalité d’Ourense de A Mezquita, restent sous contrôle.

Le président de la Xunta, Alphonse Rueda, s’est rendu ce samedi au Centre central de coordination des incendies, situé à Saint-Jacques-de-Compostelle, pour suivre les travaux d’extinction des incendies encore actifs en Galice qui, à l’heure actuelle, selon les dernières données de la Consellera do Medio Rural, ils sont sept. Dans un post sur Twitter, Rueda a exprimé son soutien aux personnes qui souffrent des incendies et aux professionnels qui les combattent.

Au total, les feux de forêt de cette dernière semaine en Galice ont déjà brûlé plus de 3 500 hectares.

incendie dans le village

Les moyens d’extinction aériens dans l’incendie de la municipalité d’Avila Santa Cruz del Valle (350 habitants) ils sont passés de 19 à un total de 26, qui font partie d’un grand dispositif qui dépasse les 400 personnes. Comme l’a rapporté la Junta de Castilla y León ce samedi, le flanc droit de cet incendie dans le sud de la province de Vila, dans la région de Valle del Titar, « continue d’être le plus actif ».

Ensemble à la 26 médias aériens, entre avions et hélicoptères, 6 techniciens participent aux travaux d’extinction du feu ; 10 agents environnementaux ; 11 camions de pompiers ; 2 bulldozers ; 8 équipes au sol ; 8 équipages d’hélicoptères, des agents de l’Unité Militaire de Secours (UME) et un Poste de Commandement Avancé (PMA). Tous ces moyens humains et aériens luttent contre un incendie dont les températures élevées et la topographie compliquée de la zone rendent difficile l’extinction.

Le chef d’équipe du dispositif d’incendie de forêt du Service de l’environnement territorial de la junte de Vila, Miguel Ángel García, a souligné ce matin qu’une évolution favorable n’est pas attendue ce samedi, bien que « des vents forts ne soient pas attendus ». Cependant, il a souligné que l’orographie « complique grandement le travail » des équipes au sol et des moyens aériens, car la « tête » du feu a « beaucoup de fumée », rendant leur tâche difficile.

Au cours de cette deuxième journée, l’opération déployée en ce point de la vallée du Titar tentera de « périmètrer au maximum le feu », d’essayer de le rendre « plus calme » en fin de journée, après que dans ses premières heures « il avancé assez vite ».

Cet incendie a été déclaré Niveau 2 sur une échelle de danger de 0 à 3 par la Junta de Castilla y Leóncompte tenu de l’effet possible sur la population, bien que la nuit se soit passée « sans incident » et « pour le moment, il n’a pas été nécessaire d’évacuer une ville », a indiqué l’administration régionale.

Le feu s’est déclaré à 16h18.

★★★★★